Se connecter
2016-2017
News
article du 29 avril

article du 29 avril

il y a 2 ans

Toute l'association

SAINT-FLOUR HANDBALL : NATIONAL 3 MASCULIN, ILS Y SONT !

Et les tribunes se levèrent ! Il y avait beaucoup plus que soixante minutes de handball dans ce match qui sentait la poudre. Il y avait l’enjeu d’une saison dont l’acmé par la grâce d’un simple match nul signifierait pour le groupe sanflorain l’accession au championnat de France national 2. Mais une victoire serait tellement plus belle. Les joueurs du cru s’attendaient à un combat rude ; ils furent servis. La première mi-temps avait délivré son message. Aux attaques sanfloraines répondaient les attaques annéciennes. Aux arrêts de Samir Settouti faisaient écho ceux de Jean-Luc Hajicek. Aux bras auvergnats répliquaient les bras rhônalpins. Les infériorités numériques cantaliennes, doubles à l’occasion, avaient exaspéré les supporters locaux, fondamentalement enchanté leurs homologues visiteurs et immanquablement électrisé l’ambiance. En retournant au vestiaire avec deux buts d’avance, dix-sept à quinze, les garçons de Peter Gerwert savaient que rien n’était fait. Dès la reprise, Annecy revenait à hauteur et mettait à profit une nouvelle double exclusion sanfloraine pour se donner un peu d’air et mener vingt-deux à vingt. Damien Jaovelo, Pierre le Ruyet, Théo Vinadel replaçaient les « oranges » devant. Les joueurs annéciens obtenaient ce qu’ils cherchaient depuis de longues minutes, l’exclusion définitive de Damien, joueur important de la défense auvergnate, qui se voyait contraint de quitter le parquet. Les tribunes grondaient. Un but à gauche alternait avec un but à droite. Les égalités se succédaient. Vingt-huit à vingt-huit. Les tribunes poussaient. Adrian Detchenique en suspension délivrait un boulet. Eden Passe-Coutrin en deuxième pivot battait le gardien. Aubin Boyer marquait sur jet de sept mètres. Théo Vinadel mystifiait depuis l’aile droite le dernier rempart adverse. Saint-Flour menait trente-deux à vingt-huit. Les tribunes s’enflammaient. L’adversaire ne lâchait rien et revenait à deux buts. Les tribunes tremblaient. Cinquante secondes de jeu. Julien Poulain, le prolifique canonnier du collectif haut-savoyard, interceptait une passe, déboulait aux six mètres sanflorains et voyait son tir repoussé par le quatorzième arrêt de Samir. Les tribunes explosaient. « On est en N2 ! On est en N2 ! ». Un arrêt de Samir. Un ultime coup de sifflet. Et les tribunes se levèrent ! Elles exultaient. Les hommes des présidents Bernard Colle et Michel Méo venaient de gagner le droit de jouer en championnat de France national 2 devant leur public, dans leur salle.

Dix-neuf minutes sans marquer un but. L’équipe de Voiron a connu un gros trou d’air, à Saint-Flour, au milieu de la rencontre qui l’opposait à Cindy Garrouste et ses coéquipières dans le cadre de la dix-huitième journée de championnat de France national 3 féminin. Mais déjà les sanfloraines avaient pris la mesure des iséroises. Laura Fumat avait ouvert les débats côté attaque. La défense s’était efficacement mise en place. Margaux Portalier, dans ses buts, avait également fait le nécessaire pour ôter définitivement toute parcelle d’espoir des têtes voironnaises. Alors le score de douze à six et le jeu proposé de part et d’autre ne laissaient aucun doute quant à l’issue du match. Chacune y est allée de son ou ses buts. Toutes, sauf Margaux, mais son rôle est à l’autre extrémité du terrain, dans ses cages, et une fois de plus elle l’a assuré avec bonheur. Victorieuses trente-trois à quinze des iséroises, les sanfloraines se maintiennent toujours à trois points de la deuxième place, guettant quelques faux pas de leurs devancières qui les placeraient en position d’accéder, elles aussi cette année, au championnat national 2.

Les jeunes de moins de 18 ans engagés en championnat et challenge de France ont brillamment mis un terme à leur compétition en s’assurant toutes et tous de jouer au niveau national la saison prochaine. Les féminines tout d’abord, qui bien que battues à domicile, vingt-neuf à vingt-huit, par La Motte Servolex, équipe première du classement, ont prouvé toute la richesse de la filière féminine sanfloraine. Les garçons ensuite qui ont dominé Annecy, trente-neuf à trente-deux, et se sont hissés à la deuxième place de leur poule, démontrant la solidité du groupe.

PROCHAINES RENCONTRES À DOMICILE.

Dimanche 7 mai. Complexe Sportif Intercommunal. 11H, championnat régional moins de 16 ans féminin, SFHB – Yssingeaux ; 12H30, championnat régional excellence féminin, SFHB – Cosne d’Allier ; 14H30, pré-national féminin, SFHB – Aubière ; 16H30, pré-national masculin, SFHB – Aubière.

Gymnase de Besserette. 12H30, championnat régional moins de 14 ans féminin, SFHB – Issoire ; 14H30, championnat régional moins de 14 ans masculin, SFHB – Aubière.


Voir toutes les news

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.