Se connecter

SAINT-FLOUR HANDBALL : COUPE DE FRANCE FÉMININE, BOUILLARGUES ÉTAIT TROP FORT.

Les schémas tactiques partaient du banc, émis avec la plus grande justesse et le nécessaire recul inhérent à la fonction d’officiel responsable de l’équipe. Chacun d’eux était attentivement écouté par son destinataire qui tentait scrupuleusement de le mettre en œuvre. Son succès par contre était plus incertain car encore trop dépendant d’un niveau technique non encore totalement maitrisé. Il est vrai que ce ballon était parfois un peu trop grand, les joueurs adverses un peu trop nombreux, les coéquipiers terriblement éloignés, quant aux buts ils s’avéraient trop petits et le gardien souvent là où il n’aurait pas fallu. Les changements de joueurs perturbaient également le cadre de référence d’une joueuse ou d’un joueur, le contraignant à faire part de son inquiétude du moment en se précipitant vers le banc, au niveau de son entraîneur, afin de lui poser la question cruciale qui le taraudait : « je défends sur lequel maintenant ? ». Le « lequel » en question ayant  parfois profité de l’aubaine pour aller marquer un but. Les schémas tactiques se devaient donc d’être adaptés : « Pour marquer on tire à côté du gardien. Tu lui tires dessus ! », « Passe ton ballon à celui qui a la même couleur de maillot que toi ! », « Regarde avant d’envoyer le ballon ! », « C’est bien ma grande ! », « C’est bien mon grand ! ». En ce début d’après-midi du samedi 5 novembre, vingt-quatre joueuses et joueurs de moins de onze ans du Saint-Flour Handball, répartis au sein de deux équipes, affrontaient deux collectifs de l’entente Naucelles/Reilhac/Jussac. Deux succès sont venus récompenser les efforts fournis par les « débutants » et les « confirmés ». Victoire vingt-deux à quatre pour les premiers et  vingt-et-un à onze pour les seconds. Quant aux jeunes arbitres, Laurine et Cyprien, ils purent, de leur côté, louer l’attitude respectueuse vis-à-vis de leurs décisions des deux entraineurs ainsi que celle des joueuses et joueurs attentifs à leurs coups de sifflet.

Sept heures plus tard les schémas tactiques s’avéraient plus élaborés et les arbitres évoluaient dans une ambiance un peu moins bienveillante. Il est vrai que depuis un quart d’heure avait débuté le match de trente-deuxième de finale de la coupe de France féminine qui voyait une équipe sanfloraine évoluant en national 3 se confronter à ce qui se fait de mieux en national 1 et le score de treize à six en faveur des visiteuses n’engendrait aucun débordement d’enthousiasme dans les tribunes. Seuls quatre buts d’Alice Soulier, une réalisation de Camilla Delenne et une énorme dépense d’énergie en défense avaient permis aux cantaliennes de tenir tête à leurs adversaires jusqu’à la huitième minute de jeu. Le temps qui fut nécessaire aux gardoises pour commencer à jouer vraiment. Chaque bouillargaise se mit dès lors au diapason de la montée en puissance du groupe. Nesrine Daoula, internationale tunisienne, commença à faire parler sa puissance, Sophie Gravil, ancienne joueuse de deuxième division et qui plus jeune avait évolué à Clermont-Ferrand en national 3, mit en action son redoutable bras gauche. Huit à six. Douze à six. Quatorze à six. Et si l’échec d’une tentative de lob visiteur lors d’un jet de sept mètres autorisait quelques quolibets à tomber des tribunes, très rapidement le jeu sur grand espace et les attaques placées des féminines de Bouillargues forçaient à un silence plus respectueux. Valentine Modenel, Laura Fumat, Sophie Boyer, parvenaient à battre la gardienne adverse…sporadiquement. La première mi-temps prenait fin. Déjà vingt-et-un à neuf et il fallait encore jouer trente minutes. Les sanfloraines revenaient au combat bien décidées à tomber tête haute. Margaux Portalier et Meggie Morel, les deux gardiennes locales parvenaient à mieux lire les tirs adverses. La défense auvergnate se battait du mieux possible. Les attaquantes de la Cité du Vent mettaient à profit les quelques relâchements défensifs des bouillargaises. Vingt-sept à quatorze. Trente-quatre à dix-neuf. Trente-huit à vingt-et-un. Quarante-et-un à vingt-trois. Les deux derniers buts furent auvergnats. Jane Charbonnel, aurillacoise de naissance et joueuse passée par le pôle espoirs handball féminin de Clermont-Ferrand, marquait pour Bouillargues avant une ultime réalisation de Camilla Delenne pour Saint-Flour. Quarante-deux à vingt-quatre. Samedi 12 à 18H30, le championnat reprend ses droits. Les féminines de national 3 reçoivent  l’entente Porte de l’Isère. Les garçons leurs succèderont à 20H45 contre Bourgoin Jallieu.

RÉSULTATS DES RENCONTRES DES 5 ET 6 NOVEMBRE

32 ème DE FINALE COUPE DE FRANCE FÉMININE. SFHB 24–42 Bouillargues.

CHAMPIONNAT DE FRANCE. Moins de 18 ans féminin, SFHB 29–32 Clermont Communauté.

CHAMPIONNATS RÉGIONAUX.

Pré national féminin, SFHB 24-26 Chamalières ;

Pré national masculin, SFHB 41-33 Riom ;

Moins de 18 ans masculin, SFHB 26-33 HCV ;

Moins de 16 ans féminin, SFHB 18–26 Blanzat Sport Montluçon ;

Moins de 14 ans féminin, SFHB 15–18 Blanzat Sport Montluçon ;

Moins de 14 ans masculin, SFHB 27–17 Saint Mamet.

CHAMPIONNATS DÉPARTEMENTAUX.

Plus de 16 ans masculin, SFHB 24-28 Mauriac;

Moins de 15 ans masculin, SFHB 39–21 Chatel Guyon ;

Moins de 13 ans féminin, SFHB 21–8 NRJ ;

Moins de 13 ans masculin, SFHB(1) 15–7 Saint Mamet, SFHB(2) 6–24 HCV ;

Moins de 11 ans, SFHB(1) 21-11 NRJ(1), SFHB(2) 22-4 NRJ(2).

 

PROCHAINES RENCONTRES À DOMICILE

SAMEDI 12 NOVEMBRE. COMPLEXE SPORTIF INTERCOMMUNAL.

14h30, Coupe du Cantal moins de 11 ans, SFHB – La Roquebrou ;

16H30, Coupe du Cantal moins de 15 ans féminin, SFHB – NRJ ;

18H30, Championnat de France national 3 féminin, SFHB – Entente Porte de l’Isère ;

20H45, Championnat de France national 3 masculin, SFHB – Bourgoin Jallieu.

 

DIMANCHE 13 NOVEMBRE. COMPLEXE SPORTIF INTERCOMMUNAL.

15H, Coupe du Cantal plus de 16 ans masculin, SFHB – NRJ.

 


Voir toutes les newsletters

Prochains événements

27
avril
2019-04-27T00:00:00+0200
2019-04-27T00:00:00+0200

- 16 F AURA

28
avril
2019-04-28T00:00:00+0200
2019-04-28T00:00:00+0200

- 11 mixte Equipe 2

Saint-Flour Handball, 10 avenue de Besserette, 15100 Saint Flour

11
mai
2019-05-11T00:00:00+0200
2019-05-11T00:00:00+0200

PN F

Saint-Flour Handball, 10 avenue de Besserette, 15100 Saint Flour

FACEBOOK