Se connecter
Articles

Articles


Toute l'association

SAINT-FLOUR HANDBALL. L’HEURE DES BILANS. 

Ce vendredi 29 juin fleurait bon les derniers jours d’une année scolaire que l’on peut souhaiter avoir été riche d’apprentissages à ces cent-quatre-vingt écoliers de Saint-Flour, Massiac et Saint-Chely. Le beau temps au rendez-vous offrait à Cyprien, Clarence et leurs petites et petits camarades l’opportunité de passer une journée en plein-air à disputer, sous la houlette de joueurs du club de Saint-Flour, quelques rencontres de handball. Si ce fut pour certains l’occasion de découvrir les subtilités d’un sport, haut pourvoyeur français de titres internationaux, il fut pour d’autres, assez nombreux, l’occasion de mettre en application des savoir-faire déjà bien élaborés. Bien entendu, comme chaque année, les arbitres durent rappeler que deux parties du terrain dénommées « zones » étaient réservées à l’usage exclusif des gardiens de but, qu’un des principes de base du handball consistait notamment à jouer avec les mains, ou encore que ces mêmes mains n’étaient pas autorisées à tirer les cheveux des filles y compris lorsqu’elles avaient réussi à passer insolemment, balle en main, un garçon. La pause méridienne ne freinait pas l’enthousiasme. Il est vrai que beaucoup l’abrégèrent pour aller se dépenser encore un peu sur les terrains afin d’être bien sûrs d’être suffisamment échauffés pour la reprise des rencontres. Les sourires qui illuminaient les visages à la fin de la journée traduisaient bien le plaisir partagé et récompensaient de leurs efforts celles et ceux qui avaient œuvré à la réussite de ce tournoi des écoles.

Ce même 29 juin, en fin de journée, dans les murs de la salle de réception du Complexe Sportif Intercommunal, se tenait l’Assemblée Générale du Saint-Flour Handball. A l’issue d’une saison bien remplie pour les dix-huit équipes engagées, équipes auxquelles il est important d’ajouter les trois à cinq collectifs des moins de neuf ans, l’heure des bilans sonnait. La satisfaction de voir l’équipe fanion féminine rejoindre la Nationale 2 au terme d’un championnat au cours duquel elle ne chuta qu’une fois le partageait avec celle du maintien des garçons au même niveau. Le club avait conforté, si besoin était, ses objectifs de ne privilégier aucune des deux filières, féminine et masculine, et de se placer au premier rang auvergnat. Les 110 000 kilomètres effectués par les minibus attestaient de l’impact national du handball sanflorain et des villes à la notoriété bien davantage assise que celle de Saint-Flour ont découvert la Cité du Vent, ses orgues, sa cathédrale, son handball et pour nombre d’entre elles sont reparties du Complexe la valise bien remplie. Les équipes de jeunes ont, elles aussi, fait parler leurs bras en région AURA ou encore au plan national pour deux collectifs de moins de 18 ans. A ce niveau également la perspective de rencontrer les sanfloraines ou sanflorains n’a pas toujours fait rire. Une fois de plus la reconnaissance fédérale saluait le club par l’attribution du Label National Argent pour son École de Handball. Excellence d’une formation qui se concrétise par la sélection de quatre filles et huit garçons en équipe départementale, de trois filles en équipe de ligue dont une retenue pour un stage national. L’heure était arrivée pour Michel Méo, un des deux co-présidents du club, de tourner la page et de quitter ses fonctions. Au terme de cinq années qui ont vu sous son impulsion le club asseoir sa position de club phare en Auvergne en atteignant, cette année, l’ambition de quatre équipes évoluant en championnats nationaux sans restreindre les efforts menés auprès des jeunes, Michel se retire donc avec la satisfaction d’un investissement qui aura porté ses fruits. La très longue durée des applaudissements qui saluèrent les mots de remerciements ciselés par Bernard Colle traduisait bien de la part de toutes et tous la reconnaissance des valeurs tant quantitatives que qualitatives d’un engagement total. Merci encore Michel.

C’est par un tournoi au Complexe Sportif Intercommunal que s’ouvrira la saison 2018-2019. L’équipe fanion masculine recevra trois équipes de Nationale 2. Objat, Rodez et Saint-Etienne donneront la réplique aux cantalous : le samedi 1erseptembre dès 14H et le dimanche 2 à partir de 10H.

 

 

Retour sur le weekend du Saint Flour HANDBALL :

La prénationale masculine se déplaçait à Loudes ce weekend. 

Nos garçons n’étaient que 7, cela a donc été un match compliqué pour eux. Ils ont cependant réussi à tenir la première mi-temps (16 à 11). La seconde période fût plus complexe ; les joueurs de Loudes ont accéléré le rythme et ont creusé l’écart. Score final 41-19. 

Le maintien est assuré pour la N2 ! 

Ils peuvent le clamer haut et fort, depuis le weekend dernier et la victoire contre Dijon l’équipe fanion masculine du club s’est maintenue en nationale 2. Ce seront donc deux équipes (masculine et féminine) qui évolueront à ce niveau là la saison prochaine. 

Ce samedi ils allaient à Longvic. Le début de match à l’avantage des oranges qui montent les ballons, et marquent sur grand espace (2 a 4).Longvic perd des ballons en attaques placée, ce qui permet au joueurs de la cité du vent de conserver une longueur d’avance toute la mi-temps (plus quatre à la pause). Au retour des vestiaires, saint flour est sanctionné, parfois de façon hasardeuse, de 6 deux minutes. En infériorité numérique, le SFHB encaisse un 3 0. Tout est à refaire, et même avec  seulement 4 joueurs de champs nos garçons tiennent et finissent sur une égalité 19-29.

Le centre d’entrainement aux championnats de France UNSS : 

Le lycée St Vincent s’était qualifié au championnat de France UNSS de handball en cadets masculins.  L’équipe composée uniquement de jeunes sanflorains jouant en -18 ans cette année. Ces derniers ont fait une belle performance en terminant vice-champions de France (défaite en finale face à Sète). Félicitation au groupe ! 

La semaine du 04 juin, ce sera au tour des minimes filles du collège St Joseph. L’équipe (principalement composée de joueuses du centre d’entrainement) comporte 3 filles du club pratiquant en -15 ou -16 ans : Loane Ramadier, Eva Deloustal et Marie Dalmas. Elles seront encadrées par deux entraineurs du club qui les suivent toute l’année Cindy Garrouste et Pierre Bastide. Bonne chance à eux ! 

 

33624353_1795314880528972_259075266268102656_n.jpg

RÉSULTATS DES RENCONTRES DES 26 et 27 mai

 

CHAMPIONNAT DE FRANCE. Nationale 2 masculine, LONGVIC 29- 29 SFHB

 

CHAMPIONNAT RÉGIONAL. Excellence féminine Cosne 27 – 17 SFHB ; Prénationale féminine, SFHB 27 – 28 Langeac ; Prénationale masculine, Loudes 41 – 19 SFHB 

 

PROCHAINES RENCONTRES À DOMICILE

 

SAMEDI 02 juin . COMPLEXE SPORTIF INTERCOMMUNAL. 18h30 : Nationale 3 féminine : SFHB – ST Julien Denice Gleize ; 20h45 Nationale 2 masculine : SFHB – Vénissieux 

DIMANCHE 03 juin. COMPLEXE SPORTIF INTERCOMMUNAL12h30 : Excellence féminine : SFHB – Vichy ; 14h30 Prénationale masculine : SFHB - Riom

 

 

SAINT-FLOUR HANDBALL. MOINS DE 18 ANS MASCULINS RÉGIONAUX : POUR L’HONNEUR DES COULEURS DU CLUB.

Sous les houlettes de Bernard Colle, Géraldine Chalier et Guillaume Delcelier les trois équipes des moins de 11 ansdu Saint-Flour Handball jouaient à l’extérieur samedi 28 avril. Pour les collectifs un et deux l’Entente Naucelles/Reilhac/Jussac était inscrite au planning des rencontres et c’est avec Murat que le troisième avait rendez-vous. L’équipe une a maîtrisé le match de bout en bout et s’est imposée de bien belle manière vingt à dix. L’équipe deux, elle, avec un cœur énorme a dû puiser dans ses réserves pour arracher la victoire dix-neuf à dix-huit, face à un groupe d’Outre Lioran qui n’aura rien lâché. A Murat, les jeunes sanfloraines et jeunes sanflorains s’en sont donné à cœur joie, tant en attaque où vingt-trois buts sont venus couronner leurs efforts qu’en défense où ils ne furent jamais pris en défaut. 

Ils avaient perdu à l’aller quarante-quatre à neuf et pour ce match retour à domicile, contre une équipe de Firminy invaincue, les sept moins de dix-huit ans du championnat territorial AURAprivés de leur gardien et de deux joueurs de champ partis en voyage scolaire ne pouvaient tout de même pas trop déborder d’optimisme. Alors confrontés à dix ligériens gaillards, charpentés en adultes, Thomas et ses copains ont joué leur handball ; un handball décomplexé. Ils étaient grands et larges en face, alors ils ont déclenché des tirs bas. Ils étaient un peu statiques en face, alors ils ont enclenché des permutations. Ils ont fini par anticiper les tirs bas en face, alors ils ont tiré par-dessus. Ils se sont un peu plus bougés en défense en face, alors ils ont trouvé le pivot. Mathias, courageux gardien improvisé, a mis quinze fois en échec les attaquants appelous et chacun tant en défense qu’en attaque, sans possibilité de repos en dehors des réglementaires minutes de temps mort, a donné tout ce qu’il pouvait. Certes, il n’y eut pas de miracle. Thomas, Mathias, Valentin, Liam, Louis, Lilian, et Ludovic ont perdu mais au terme d’une belle leçon de courage, d’envie, d’esprit d’équipe et de beau jeu. Battant à vingt-trois reprises le gardien des leaders de leur championnat pour n’accorder finalement que trente-neuf réussites à leurs adversaires, ils ont fait honneur au maillot de leur club. Deuxièmes de leur poule, ils mettront en jeu à Aurillac, le 12 mai, leur place de dauphin.

Elles aussi elles font honneur aux couleurs du Saint-Flour Handball. Deuxièmes de leur poule, à deux points d’une équipe du Handball Clermont Auvergne Métropole 63 qu’elles iront affronter lors de la dernière journée dimanche 13 mai, les moins de 16 ans fémininesrecevaient l’Entente Beaujolaise et le moins que l’on puisse dire c’est qu’elles n’ont pas mis d’eau dans leur vin. Solides et bien organisées en défense devant une Lou-Ann gardant de fort belle manière les buts, Justine et ses copines ont fait parler leurs bras à l’autre extrémité du terrain. Un contre un d’écoles, prises d’intervalles, enclenchements huilés, tirs en appui, tirs en extension ont démontré les qualités de ce groupe de copines. Privées de leur capitaine sur blessure en deuxième mi-temps elles ont maintenu leur niveau de jeu face à un adversaire qui bien que débordé s’est montré tenace. Victoire trente-et-un à dix-sept.

Une heure auparavant, entre les murs du Complexe Sportif Intercommunal, les moins de 13 ans masculinsavaient reçu une équipe de Saint-Geneviève sur Argence qui croisait dans les fin fonds du classement. C’est sans surprise aucune que le groupe dirigé par Clémence Labussière a rapidement mis la main sur le match, ne laissant pas grand espoir à son adversaire du jour. Les montées de balles ont démontré les progrès effectués en la matière. Les têtes se lèvent désormais et le ballon parvient bien plus rapidement qu’il y a quelques semaines dans les mains d’un joueur mieux placé. Si la concentration ne fut pas toujours à l’ordre du jour durant les quarante minutes de jeu, Julien et ses copains se sont fait plaisir et cette victoire, vingt-six à onze, fit naître bien des sourires et briller bien des yeux.

Parties à onze, avec trois gardiennes, les sanfloraines de nationale 3voyaient leurs rotations amputées de bien des possibilités pour cette dix-neuvième journée d’une saison qui les verra accéder à la nationale 2. L’entente Porte de l’Isère qui les recevait les attendait bel et bien et si besoin était de le démontrer, le quatre à zéro en faveur des locales à la dixième minute pouvait en témoigner. Jamila El Feneri « invitait » alors sa défense à défendre et son attaque à régler la mire. Le message était reçu et les sanfloraines se mettaient en mode combat. La défense se musclait et les offensives commençaient à porter des fruits dont se seraient bien passées les locales. Peu à peu les iséroises pliaient et la mi-temps les voyait rejoindre leur vestiaire avec un but de retard. Quatorze à quinze. La reprise se calquait sur le début du match et les adversaires des auvergnates reprenaient l’avantage. Dix-neuf à seize. L’entraîneur cantalienne saisissait une deuxième fois le carton de temps mort et recadrait le jeu du groupe. Il n’en fallait pas plus. La fougue des jeunes, l’expérience des, à peine, plus âgées, l’envie de toutes et le talent de chacune allaient ensevelir les espoirs locaux. Les filles de l’équipe fanion enregistraient une dix-septième victoire. Vingt-neuf à vingt-six. Leur prochaine rencontre se déroulera, samedi 12 mai à 20H45, au Complexe Sportif Intercommunal. Les altiligériennes de Loudes, dixièmes,  seront leurs adversaires de la soirée.

 

 

RÉSULTATS DES RENCONTRES DES 28 ET 29 AVRIL

CHAMPIONNAT DE FRANCE. Nationale 2 masculine, SFHB 23–26 Lyon Calluire ;  Nationale 3 féminine, SFHB 29–26 Entente Porte de l’Isère.

CHALLENGE DE FRANCE.Moins de 18 ans masculins, SFHB 26–28 Entente Bron/Vénissieux/Villeurbanne/Lyon Métropole.

CHAMPIONNAT RÉGIONAL. Pré nationale féminine, SFHB 25–26 Stade Clermontois ;Pré nationale masculine SFHB 24–25 Brioude/Langeac ;Excellence féminine, SFHB 16-39 Pérignat ; Moins de 18 ans masculins, SFHB 23-39 Firminy; Moins de 16 ans féminines, SFHB 31–17 Entente Beaujolaise ; Moins de 15 ans féminines, SFHB 21-17 Saugues ; Moins de 13 ans féminines, SFHB 17-18 Cournon.

CHAMPIONNAT DÉPARTEMENTAL. Moins de 13 ans masculins, SFHB 26–11 SL Argence HB ; Moins de 11 ans, SFHB(1) 20–10 Entente Naucelles/Reilhac/Jussac(1), SFHB(2) 19–18 NRJ(2), SFHB(3) 23-0 Murat.  

 

SAINT-FLOUR HANDBALL. SAMEDI 22 AVRIL. UNE ALTERNANCE DONT ON SE SERAIT BIEN PASSÉ

Quatre rencontres à domicile s’inscrivaient au programme du handball sanflorain en ce Samedi 22 avril. Il revenait aux moins de 15 ans masculins AURAl’honneur d’entamer cet après-midi sportif. Confrontés à une équipe cournonnaise mieux armée, affaiblis par la blessure d’Erwann, les jeunes coéquipiers d’Anton ont éprouvé bien des difficultés à endiguer les attaques puydômoises et trouver quelques failles dans le filet défensif tissé par les visiteurs. Le neuf à un des dix premières minutes faisait craindre le « carton » de la saison. Mais les joueurs de Jordan Chibani et Joel Paran se ressaisissaient, faisaient quasiment jeu égal avec leurs adversaires et atteignaient la mi-temps à dix longueurs. Dix à vingt. Las ! Les quelques intéressants enchaînements qu’ils développaient lors de la seconde période ne comblaient pas les lacunes de replis défensifs défaillants qui condamnaient leur gardien à voir déferler à ses six mètres des adversaires qui s’engouffraient dans de telles opportunités. Logiquement Cournon s’imposait quarante-trois à vingt. L’équipe des moins de 18 ans masculins championnat AURAqui leur succédait sur le parquet affrontait également Cournon. Les ainés tenaient à venger les cadets. Devant le but gardé leur capitaine Éric qui allait assurer trente-deux arrêts, les sanflorains ont entamé la rencontre en assénant un impitoyable treize à zéro à des visiteurs qui risquaient de trouver bien longues les soixante minutes de jeu. Privés de rotation, pénalisés par un joueur rapidement blessé, moins forts également, les cournonnais ne se sont pas démobilisés pour autant. Ils parvinrent à tirer profit des quelques opportunités que leur offrirent les locaux. Des locaux qui développèrent un handball fait de relances précises, de montées de balles efficaces et d’attaques placées souvent bien orchestrées. Victoire quarante-deux à dix-sept. Le match qui allait suivre donnait le coup d’envoi de la soirée « championnats de France ». Les garçons de Nationale 2recevaient le leader de la poule. Une équipe d’Annecy Le Vieux programmée pour la montée, ayant effectuée à l’inter-saison les recrutements s’inscrivant dans ce projet et venant d’enchaîner onze victoires consécutives. Les sanflorains abordaient la rencontre sans complexe. L’envie était au rendez-vous. Les « costauds » du centre remuaient sérieusement leurs homologues haut-savoyards, la défense tenait bon et Saint-Flour  menait au score. Cinq à trois. Mais le moindre relâchement était immédiatement sanctionné et les visiteurs passaient devant. Une infériorité numérique ancilévienne était parfaitement exploitée par des locaux qui trouvaient tout d’abord un décalage à l’aile que bonifiait Théo Vinadel avant que Guillaume Jamet depuis sa zone marque un but de quarante mètre en anticipant le rentrée du gardien adverse. Les auvergnats avaient repris la tête et n’allait plus la lâcher jusqu’à la mi-temps qu’ils atteignaient avec trois buts d’avance. Quatorze à onze. Les intentions étaient toujours en place à la reprise et les locaux, malgré la fatigue qui commençait à atteindre les muscles, finalisaient par Xavier Fournel et Jordan Chibani le remarquable travail de tout le groupe. Néanmoins, à l’expérience, les haut-savoyards repassaient devant. Saint-Flour revenait encore sur des réalisations de Jean Dupont et d’un Xavier Fournel de tous les combats. Un terrible bras de fer s’engageait. Les buts se succédaient dans les deux camps. Il restait trois minutes à jouer et les deux équipes étaient au coude à coude. Vingt-sept à vingt-sept. Jordan Chibani héritait d’un « deux minutes ». Deux jets de sept mètres donnaient un peu d’air à une équipe visiteuse qui commençait seulement à pouvoir respirer sur le banc. Un troisième, à vingt secondes du terme, était transformé par une roucoulette tout à la fois provocatrice et un soupçon hautaine démontrant qu’on peut être aux portes de la Nationale 1 et manquer encore un peu de grandeur. Xavier Fournel s’arrachait une dernière fois pour battre le gardien adverse avec la vertu de ces équipes qui respectent jusqu’au bout le jeu, l’adversaire et les spectateurs. Vingt-huit à trente. Il est des défaites qui annoncent des victoires. Il est fort possible que celle-ci en soit. Le match qui clôturait la soirée voyait les filles de Nationale 3, en tête de leur poule, affronter le dernier de la classe, l’Entente UODL/HBC Lyon. La rencontre ne restera pas dans les annales. Les huit joueuses rhodaniennes qui avaient effectué le déplacement, trop rapidement réduites à six suite à un carton rouge et une blessure, n’ont rien pu opposer à un collectif de douze sanfloraines qui sans se montrer transcendant, loin de là, a permis d’éteindre les lumières du Complexe Sportif Intercommunal sur une victoire quarante-six à dix-sept.

Lundi 30 avril, le handball sanflorain organise sa soirée clubau gymnase de La Vigière à partir de 19H30 avec un menu à 14€ (8€ pour les moins de 14 ans) salades, aligot, saucisse, dessert et café. 

RÉSULTATS DES RENCONTRES DES 21 ET 22 AVRIL

CHAMPIONNAT DE FRANCE. Nationale 2 masculine, SFHB 28-30 Annecy Le Vieux ;  Nationale 3 féminine, SFHB 46-17 Entente UODL/Lyon Handball.

CHAMPIONNAT RÉGIONAL. Pré nationale féminine, SFHB 27-33 Chamalières ;Pré nationale masculine SFHB 29-18 Aubière ;Excellence féminine, SFHB 26–17 Romagnat ; Moins de 18 ans masculins, SFHB 42-16 Cournon; Moins de 16 ans féminines, SFHB 17–21 Saint Genis Laval ; Moins de 15 ans féminines, SFHB 29-11 Loudes ; Moins de 15 ans masculins, SFHB 20-43 Cournon; Moins de 13 ans féminines, SFHB 10-9 Langeac.

CHAMPIONNAT DÉPARTEMENTAL. Moins de 13 ans masculins, SFHB 25-20 Cournon.  

PROCHAINES RENCONTRES À DOMICILE

SAMEDI 28 AVRIL. COMPLEXE SPORTIF INTERCOMMUNAL. 14H, championnat départemental excellence territoriale moins de 13 ans masculins, SFHB – SL Argence HB ; 16H, championnat régional moins de 16 ans féminines, SFHB – Entente Beaujolaise ; 18H, championnat régional moins de 18 ans masculins, SFHB – Firminy.

 

 

 

SAINT-FLOUR HANDBALL. CHAMPIONNATS NATIONAUX : LES SANFLORAINES SANS PITIÉ.

En ce samedi 31 mars, deux rencontres étaient au programme des équipes de handball de Saint-Flour. Elles concernaient, toutes deux, nos équipes féminines du bain national. Tout d’abord celle de nos moins de 18 ans qui en recevant l’Entente Saint-Mamet Cère et Rance/ Naucelles/ Reilhac/Jussac se devait de l’emporter contre un groupe qui figure au fin fond du classement de la poule 9 et ensuite celle de Nationale 3 nos qui en accueillant sa poursuivante de Chevigny Saint-Sauveur pouvait asseoir davantage encore son statut de leader.

Les plus jeunes, toutes équipes confondues, s’attachèrent, dans un premier temps, à présenter la gamme la plus exhaustive possible des pertes de balles et à ce jeu-là les sanfloraines ne se montrèrent pas les plus maladroites. Aux passes directement en touches succédaient les passes dans les chevilles, sans omettre celles qui prenaient la direction inverse de la course de l’équipière à qui elles étaient destinées et enfin les beaucoup plus distrayantes passes directes à l’adversaire qui séduisent tant les entraîneurs. Il est vrai que l’adversaire, très élégamment, rendait aussitôt le ballon par un dribble sur le pied ou encore une tentative de six ou sept foulées balle en main tablant sur la bienveillance du corps arbitral. Mais toute chose ayant une fin le handball se mit en place…côté sanflorain notamment. Mathilde dans ses buts assurait. Devant, avec des angles impossibles, Alexia depuis son aile droite prenait des tirs et nettoyait consciencieusement tous les petits espaces où un ballon pouvait passer. Juliette, Manon, Jade, réglaient également la mire et l’ensemble du groupe partait au vestiaire avec cinq buts d’avance, treize à huit. La deuxième période confirmait la mainmise des jeunes sanfloraines sur le match. Quelques cartons de Pauline en défense, de bons tirs d’Emma, Romane et Héloïse en attaque, de bons gestes défensifs de Samantha, des arrêts remarquables de Lou-Ann assuraient l’essentiel à savoir le gain du match. Trente-cinq à dix-sept. Demeurent néanmoins les errements de début de rencontre à gommer impérativement sous peine de désillusion contre une équipe plus talentueuse que celle du jour.

Jamila El Feneri parvint à patienter, avec difficulté, neuf minutes avant de prendre un temps mort. Chevigny Saint-Sauveur était devant, six à trois, et du côté des sanfloraines ça ne jouait pas bien du tout, ni devant ni derrière. Aux attaques manquant de fluidités se corrélaient les effets d’une défense trop perméable. Les san-salvatoriennes ne le savaient pas encore mais l’entraîneur sanflorain venait de siffler la fin de la récréation. Chaque poste devint une place forte à défendre, chaque balle gagnée une menace implacable pour les visiteuses. En échec devant la zone cantalienne, les costaloriennes voyaient les jeux passifs les sanctionnant se transformer en autant de buts sanflorains. Estelle Audinet, Charline Bouquet, Lucie Modenel, Joanna Delenne, propulsaient leur équipe au tableau d’affichage. Quatre à sept. Neuf à sept. Quatorze à dix. Joanna Delenne entrait dans la danse. Sophie Boyer, Gaelle Trauchessec, Alice Soulier retrouvaient le chemin des filets. Lucides les filles de la Cité du Vent ne forçaient pas leurs tirs et favorisaient la passe pour une copine mieux placée. Leur jeu redevenu fluide en attaque mettait au supplice des adversaires qui peu à peu lâchaient le match. La mi-temps était sifflée sur la vingt-deuxième réalisation des locales. Les bourguignonnes étaient reléguées à sept longueurs. Laura Fumat relançait le travail de la table de marque dès le début de la seconde période. Si Margaux Portalier qui venait de relayer Meggie Morel aux buts faisait don de son visage sur un tir adverse et devait sortir sur blessure, les intentions sanfloraines étaient toujours présentes. En infériorité numérique, elles jouaient sans gardienne. Les visiteuses récupéraient la balle et tiraient, sous les ovations des tribunes, trois mètres au-dessus. Elles renforçaient leur succès auprès des supporters locaux une minute plus tard en tirant trois mètres à côté. La défense adverse prenait Lucie en stricte et tentait ainsi d’enrayer la machine sanfloraine. Un trente-deuxième but des cantaliennes immédiatement suivi d’un trente-troisième remettait en cause l’idée et Saint-Flour déroulait son handball. Gaelle Trauchessec bouclait le score côté local. Victoire quarante-et-un à trente-et-un. Ces formidables filles-là sont en route pour la Nationale 2 et, désormais nanties de trois points d’avance sur leurs adversaires de la soirée, il ne dépend que d’elles de finir premières de la poule.

 RÉSULTATS DES RENCONTRES DU 31 MARS

CHAMPIONNAT DE FRANCE. Nationale 3 féminine, SFHB 35-17 Chevigny Saint Sauveur; challlenge national moins de 18 ans féminines, SFHB 41-31 Entente Saint Mamet Cère et Rance/ Naucelles/Reilhac/Jussac.

PROCHAINE RENCONTRE À DOMICILE

SAMEDI 14 AVRIL. COMPLEXE SPORTIF INTERCOMMUNAL. 20H30, challenge national moins de 18 ans masculins, SFHB – Handball Club Cournon d’Auvergne.

 

SAINT-FLOUR HANDBALL. NATIONALE 2, LES AILES UN PEU FROISSÉES ET L'OEIL SUR LE RÉTROVISEUR

Alors que l'équipe de Vesoul affichait pour ses quatre derniers matches trois victoires pour une défaite contre le leader de la poule de nationale 2 masculine, dans le même temps, celle de Saint-Flour qui s'apprêtait à la recevoir en ce samedi 24 mars avait accumulée autant de revers dont le plus proche contre le dernier de la classe. C'est dire si les courbes de l'évolution du classement et de la confiance des deux groupes suivaient des pentes bien divergentes. Et le temps mort demandé par Peter Gerwert, l'entraîneur local à l'abord de la quinzième minute traduisait bien les difficultés des sanflorains menés six à deux. A la présence sur le parquet de joueurs du cru incontournables mais affaiblis par des blessures s'ajoutait la pression d'une défense vésulienne athlétique et visiblement bien huilée. Si dès lors l'écart se stabilisait un temps, force était de constater qu'en réponse à la débauche d'énergie nécessaire aux auvergnats pour marquer un but, le plus souvent une montée de balle rapide de leurs adversaires en anéantissait l'effet positif au score. Les formidables arrêts de Guillaume Jamet ne suffisaient pas. Aux tirs sur les poteaux des cantaliens répondaient des nettoyages de lucarnes haut-saônois. Le retour au vestiaire se faisait avec un retard de huit buts pour les locaux, quinze à sept. Les premières minutes de la reprise sonnaient l'heure de la révolte sanfloraine. Aubin Boyer, Théo Vinadel, Adrian Detchenique, réduisaient l'écart à quatre unités et contraignaient l'entraîneur visiteur à se précipiter sur le carton de temps mort. Les sanflorains s'étaient relancés. Ils poursuivaient sur leur élan et revenaient à deux longueurs. Seize à quatorze. Il s'agissait là bien davantage d'un chant du cygne que du retour des hirondelles. Vesoul se remettait au travail, assénait un cinq-zéro aux locaux, se redonnait un peu d'air et veillait à ne pas trop laisser espérer des sanflorains courageux mais en pannes de solutions. Les ultimes parades de Guillaume tout en limitant les dégâts ne pouvaient empêcher les vésuliens de s'imposer logiquement, vingt-neuf à vingt-deux. C'est avec un œil dans le rétroviseur que les sanflorains vont, pendant trois semaines, soigner les blessures qui les ont contraints à livrer une rencontre affaiblis et préparer leur déplacement à Marsannay.

Trop rapidement réduites à six joueuses, en raison de la blessure de Victoria, les moins de quinze ans féminines n'ont pas pu disputer à armes égales leur rencontre de championnat AURA (Auvergne Rhône-Alpes). Alors elles se sont battues comme des lionnes. Menées de huit buts à la pause, Lise, Ambre, Éva, Julie, Anne-Julie et Munawar n'ont en rien abdiqué. Elles se sont battues en constante infériorité numérique, bougeant même sérieusement l'équipe de Saint Mamet/ Naucelles/Reilhac/Jussac qui les vit revenir à deux longueurs avant de devoir céder à nouveau un peu de terrain. Elles pourront retenir de cette rencontre, perdue trente-deux à vingt-huit, le gain d'une très bonne deuxième mi-temps mais surtout la leçon de vie véhiculée par la solidarité dont elles ont fait preuve.

Tenus de "sifflet" de maître par Lise et Julie, les moins de quinze ans masculins engagés en championnat AURA recevaient samedi dernier, en début d'après-midi, leurs homologues d'Ambert. Après un tout début de rencontre équilibré, Anton et ses coéquipiers commencèrent à développer un handball de bonne facture. Tout y était: montées de balles efficaces, jeu inspiré autour de la défense, prise d'intervalles, décalages d'école, relances précises, travail autour du pivot, arrêts du gardien. Ils signaient ainsi une belle victoire trente-neuf à vingt-six.

Ils devaient, à l'extérieur, impérativement renouer avec la victoire pour maintenir la possibilité de jouer en championnat de France la saison prochaine et l'Entente de l'Est Lyonnais dans son gymnase Condorcet entendait bien les en empêcher. Alors c'est avec le bleu de chauffe que les moins de 18 ans d'Alexis Sigoigne ont sorti le match qu'il fallait. L'entame fut à la hauteur de l'enjeu. Corentin, Tom, Clovis transperçaient le mur rhodanien. La défense sanfloraine bien organisée autour de Pierre protégeait sa cage dans laquelle œuvrait une fois de plus avec réussite Éric. Quatre à deux. Dix à deux. L'élan était donné et si ponctuellement quelques rotations affaiblissaient, un temps, l'efficacité visiteuse, le groupe respectait le projet du match qui s'articulait autour d'une défense forte, d'enchaînements rapides et de réalisme au tir. Vingt à dix à la pause, il restait à soigner la différence de buts. La seconde période, quoique moins aboutie que les trente premières minutes, permettait aux jeunes sanflorains de creuser davantage encore l'écart, de travailler les enchainements mais aussi de se montrer un peu moins appliqués à défendre. Dans la perspective d'une victoire obligatoirement requise lors des deux derniers match, il faudra veiller à gommer ces pénalisants relâchements. Victoire trente-neuf à vingt-trois.

Samedi 31 mars, à 20H45 dans leur Complexe Sportif Intercommunal, les féminines de nationale 3, bien lancées vers la Nationale 2 et leader de leur poule, reçoivent, pour une rencontre qui devrait se montrer décisive pour la place de première au classement final, leurs poursuivantes immédiates de Chevigny Saint Sauveur.

 

RÉSULTATS DES RENCONTRES DES 24 ET 25 MARS

CHAMPIONNAT DE FRANCE. Nationale 2 masculine, SFHB 22-29 Vesoul; Moins de 18 ans masculins, SFHB 39-23 Entente Est Lyonnais.

CHAMPIONNAT RÉGIONAL. Pré nationale masculine SFHB 26-26 Issoire; Excellence féminine, SFHB 25-24 Brioude; Moins de 18 ans masculins, SFHB 29-37 Le Puy Chadrac; Moins de 16 ans féminines, SFHB 25-18 Entente Beaujolaise; Moins de 15 ans féminines, SFHB 28-32 Saint Mamet NRJ; Moins de 15 ans masculins, SFHB 39-26 Ambert; Moins de 13 ans féminines, SFHB 26-20 Gannat.

CHAMPIONNAT DÉPARTEMENTAL. Plus de 16 ans masculins, SFHB 25-26 Murat; Moins de 13 ans masculins, SFHB 19-24 Aubière; Moins de 11 ans, SFHB(1) 20-14 Maurs.

 

PROCHAINES RENCONTRES À DOMICILE

SAMEDI 31 MARS. COMPLEXE SPORTIF INTERCOMMUNAL.  18H30, challenge de France moins de 18 ans féminines, SFHB - Saint Mamet Cère et Rance/NRJ; 20H45, championnat de France nationale 3 féminines, SFHB - Chevigny Saint Sauveur

 

 

 

Saint Flour Handball :

L’équipe fanion masculine se déplaçait à Châlon sur Saône.

Le début de match est plutôt équilibré. Effectivement, le score se tient jusqu’à la vingtième minute. Les deux équipes se rendent but pour but (12 à 10 en faveur de Châlon). A la 26 ème minute Damien Jaovélo est disqualifié de la rencontre, ce qui va pénaliser le collectif sanflorain en défense.

A ce moment précis, les oranges vont commencer à « prendre l’eau ». 20 à 16 à la mi-temps.

Au retour des vestiaires, nos garçons n’arrivent pas à stopper l’hémorragie et courent après le score toute la deuxième période. Ce ne sont pourtant pas les ballons qui manquent pour revenir, mais ils n’arrivent pas à marquer.

Châlon, quant à eux, bonifie les attaques autour de la zone. Ces derniers s’imposent logiquement 34-31.

 

Les -18 ans régionaux débutaient les matchs retour ce weekend contre Gannat. Lors de la rencontre « aller » les sanflorains s’étaient imposé et ils avaient à cœur de remporter le match retour, d’autant plus qu’il se déroulait à domicile.

Le début de période est serré, nos jeunes n’arrivent pas à se détacher (2 buts d’avance à la 15ème). Pour cela, les hommes de Pierre Vachon ont mis plus d’agressivité pour mener de 4 buts à la mi-temps (20 à 16). Après la pause, les joueurs de la cité du vent voulaient creuser l’écart. Suite aux nombreux assauts de Thomas Morand, Clovis Soulier et Adrien Rioux ainsi qu’aux arrêts de Corentin Magne, l’équipe prend une avance de 10 points. Le match se termine sur le score de 46-32. 

 

Les résultats du weekend :

PN masculine : SFHB 18 – 45 Le Stade Clermontois ; PN féminine : SFHB 30 – 25 Pérignat ; Excellence féminine : Craponne 19 – 22 SFHB ; -18 territorial masculin : SFHB 46 – 32 Gannat ; -16 AURA féminin : SFHB 20 – 19 AURA 43 ; -15 territorial féminin : St Germain Blavozy 24 – 14 SFHB ; -13 territorial masculin : SFHB 35 – 15 Langeac ; -13 territorial féminin : HCV 23 – 13 SFHB ; -11 départemental mixte : SFHB 25 – 14 St Mamet

 

Les rencontres à domicile du weekend à venir :

Samedi 24 mars :

14h45 : -15 F, SFHB – St Mamet ; 16h30 : -15 M, SFHB – Ambert ; 18h30 : +16 M, SFHB – MURAT ; 20h45 N2 M, SFHB – Vesoul

Dimanche 25 mars à Besserette :

11h00 : -11 Mixte, SFHB 2 – SFHB 3; 12h00 : -13 M, SFHB – Aubière; 14h00 : -13 F, SFHB – Gannat; 15h00 : -11 mixte, SFHB 1 – Maurs. 

SAINT-FLOUR HANDBALL. NATIONALE 3: UNE VICTOIRE POUR CONSERVER LA TÊTE.

 

Samedi 10 mars, quatorzième journée du championnat de France nationale 3, onze sanfloraines se rendaient à Meximieux. Onze sanfloraines premières de leur poule, soucieuses de conserver cette place avant de recevoir, le 31 mars à 20H45, les féminines de Chevigny Saint-Sauveur, leurs dauphines, pour une rencontre qui pourrait s'avérer décisive dans le cadre du classement final. Onze sanfloraines qui ne doutaient pas que les douze meximiardes, en situation délicate avec le championnat, allaient se battre avec l'énergie de celles qui ont beaucoup à perdre en cas de défaite. Le scénario était écrit et les actrices le respectaient dès le coup d'envoi. Isabelle Jarret la gardienne de buts locale et ses défenseuses mettaient en échec les auvergnates. Côté attaque les dombistes étaient en réussite et contraignaient rapidement les cantaliennes à courir après le score. Quatre à trois. Huit à six. Dix à sept. Mais après treize journées les filles de la Cité du Vent ne sont pas leaders par hasard. Charline Bouquet, Laura Fumat, Estelle Audinet redonnaient des couleurs au groupe auvergnat qui basculait en tête à la mi-temps sur un but de Marina Gérodon. Dix-huit à dix-sept. Dès la reprise du jeu la solidarité s'avérait le maître-mot des joueuses de Jamila El Feneri. Mieux inspirées en attaque, plus rigoureuses en défense, les sanfloraines affichaient un bien meilleur handball. Le ballon circulait bien. Dans ses buts, Pauline Verilhac entrait en mode Pauline Verilhac et contraignait les joueuses du cru à s'y prendre à plusieurs fois avant de parvenir à la battre. Les visiteuses se donnaient quatre buts d'oxygène, vingt-trois à dix-neuf, et allaient dès lors préserver ce capital jusqu'au terme de la partie. Victoire trente-trois à vingt-neuf. Si toutes les sanfloraines inscrites sur la feuille de match ont contribué à une victoire leur permettant de préparer la venue de Chevigny en position de premières de la classe, pour cette rencontre à venir il leur faudra montrer plus d'efficience pour s'éviter les aléas d'un match qui pourrait basculer sur un coup du sort ou de sifflet. Devant leur public elles en ont les capacités.

En se déplaçant au Puy pour la quatorzième journée de pré nationale masculine, Olivier Rispal et ses coéquipiers affrontaient une équipe mieux classée qui attendait de pieds et bras fermes des cantalous désireux d'équilibrer leur ratio matches gagnés-matches perdus. Après une bonne entame des locaux, les garçons de Cristian-Mugur Beciceri se mettaient en ordre de marche et commençaient à peser sur la défense altiligérienne. Pierre Vachon, Jean Dupont, Thomas Morand, Rémi Benet donnaient l'avantage à Saint-Flour. Dans le même temps, le capitaine sanflorain, dans ses buts, multipliait les parades. Les quatre réalisations d'avance de la mi-temps, vingt à seize, n'étaient qu'un avant-goût. Les joueurs cantalous augmentaient encore le rythme dès la reprise. Le jeu autour, les montées de balles, tout réussissait aux visiteurs qui emballaient les compteurs et contraignaient les licenciés locaux à s'incliner sept fois en moins de dix minutes pour un seul but rendu. Vingt-sept à dix-sept. Toute idée de résultat positif désertait les esprits ponots. Les altiligériens ne pouvaient plus que limiter les dégâts. Ils y parvenaient, freinant l'hémorragie, en partie aidés par une équipe cantalienne qui désormais gérait son match. Victoire quarante-et-un à trente-deux. Les pré nationaux sanflorains équilibraient ainsi leurs prestations avec sept matches gagnés pour sept perdus.

Les pré nationales sanfloraines recevaient leurs homologues de Saint-Mamet Cère et Rance dans une rencontre qui permettrait à celle qui l'emporterait de se hisser dans la première moitié du classement. La première mi-temps fut pour les locales celle des occasions manquées. En échec sur les tirs, inconstantes en replis défensifs, les sanfloraines ne devaient leur retard d'un seul but à la mi-temps, onze à douze, bien davantage à des actions personnelles qu'au collectif du groupe. Mais l'impression laissée alors était bien celle d'une victoire possible. A la trente-neuvième minute, Lucile Roche signait, d'un tir plein de rage, le premier avantage pour ses copines. Seize à quinze. On venait d'entrer dans le superbe. A l'image de Romane Velay qui arrachait une balle en défense, en faisait immédiatement profiter Jessica Rover qui en position d'ailière droite battait la gardienne visiteuse. Une gardienne qui, moins d'une minute plus tard, s'inclinait à nouveau sur un "kung-fu" de trente mètres initié par Lucile au profit de Romane. En réussite, plus rien ne pouvait arriver aux filles de Saint-Flour qui régalaient leurs supporters et ce d'autant plus que dans ses buts Pauline Faudeau parachevait le travail efficace de ses défenseuses. Victoire vingt-huit à vingt-trois.

RÉSULTATS DES RENCONTRES DU 10 MARS

CHAMPIONNAT DE FRANCE. Nationale 3 féminine, SFHB 33-29 Meximieux.

CHAMPIONNAT RÉGIONAL. Pré nationale féminine, SFHB 28-23 Saint Mamet ; Pré nationale masculine SFHB 41-32 Le Puy/Chadrac. 

CHAMPIONNAT DÉPARTEMENTAL. Plus de 16 ans masculins, SFHB 24-27 Montsalvy.

PROCHAINES RENCONTRES À DOMICILE

SAMEDI 17 MARS. COMPLEXE SPORTIF INTERCOMMUNAL.  13H45, championnat départemental moins de 11 ans, SFHB(3) - Saint Mamet; 15H, championnat départemental moins de 13 ans masculins, SFHB - Langeac; 16H45, championnat régional moins de 16 ans féminines, SFHB - AURA 43; 18H30, championnat régional moins de 18 ans masculins, SFHB - Gannat; 20H45, pré national masculin, SFHB - Stade clermontois.

DIMANCHE 18 MARS. COMPLEXE SPORTIF INTERCOMMUNAL  14H, pré nationale féminines, SFHB - Pérignat.

SAINT-FLOUR HANDBALL. NATIONALE 2: ECUEILS EN VUE.

En cette dernière journée de la phase aller de Nationale 2 masculine, c'est une équipe de Vénissieux attachée à quitter sa sixième place du classement et pourvue athlétiquement pour le faire qui attendait dans sa salle du gymnase Tola Vologe une équipe de Saint-Flour, deuxième et désormais ne bénéficiant plus de l'effet de surprise lié à son statut de promu. Les auvergnats répondaient présent, dès le coup d'envoi du match, au défi lancé. Un jet de sept mètres de Pierre Le Ruyet, trois réalisations du même ailier cantalou et une depuis sa zone de Guillaume Jamet le gardien donnait même un avantage de trois buts, à la vingtième minute, aux joueurs de Peter Gerwert. Mais les locaux tenaient bon. Ils reprenaient l'avantage et basculaient en tête à la mi-temps. Seize à treize. La reprise s'avérait désastreuse pour les cantalous qui flanchaient en défense et en attaque. En pertes de balles, par contre, ils se montraient à leur avantage et fournissaient à leurs adversaires du jour bien des munitions que ces derniers exploitaient avec allégresse. Le score de vingt-huit à dix-huit à la cinquantième ne laissait planer aucun doute, les locaux allaient l'emporter. Contrôlant les ultimes soubresauts sanflorains les vénissians empochaient les trois points de la victoire. Trente-et-un à vingt-quatre. Saint-Flour, toujours au deuxième rang notamment grâce au succès d'Annecy le Vieux à Beaune, se rend dimanche 11 février à Besançon pour la première rencontre retour chez des doubistes qui sont à un point des sanflorains et qui n'ont probablement pas oublié le revers, trente-trois à vingt-neuf, essuyé en terre cantalienne en ouverture du championnat.

En challenge national moins de 18 ans masculins, pour un match concernant la première place de la poule entre deux équipes partageant le même nombre de points, l'équipe d'Alexis Sigoigne se rendait ce samedi 3 février à Cournon. Après les recommandations, louables, relatives au respect dû au jeune arbitre qui allait diriger seul une rencontre importante - recommandations qui auraient méritées d'être suivies jusqu'au terme et tout particulièrement par ceux qui les avaient émises - le match pouvait débuter. Entre deux groupes, bien préparés et montrant un beau handball, la première mi-temps est équilibrée et les faibles écarts creusés alternativement par les puydômois et les cantalous sont comblés en retour. Néanmoins la mi-temps est atteinte avec deux buts d'avance pour les sanflorains, quatorze à douze. La reprise accentue l'avantage cantalien qui se hisse à six réalisations à la trente-huitième. Vingt à quatorze. Mais la richesse des banc et son corollaire, les rotations, vont progressivement peser sur l'évolution du match au détriment de Saint-Flour. Les cournonnais tirent parti de leur avantage physique et après avoir recollé au score, vingt-cinq à vingt-cinq, assènent un trois zéro aux joueurs de la Cité du Vent. Un dernier but en attaque de Matthias et une vingt-cinquième parade d'Éric dans son but scelleront le score. Défaite vingt-six à vingt-huit.

"Boubou", Alice Soulier, y est allée de ses neuf buts dans cette rencontre de championnat pré national féminin qui voyait les joueuses de Frédéric Mauve recevoir une équipe de Nord Lozère bien armée, semblait-il, pour poser quelques problèmes aux locales. Ils furent réduits à la portion congrue des dix premières minutes de la rencontre. Le temps que la défense sanfloraine prenne ses marques et cinq buts, que l'attaque trouve son rythme de croisière et que les deux équipes se familiarisent avec les directrices du jeu. Le temps aussi que Pauline Faudeau, par ses parades-relances, fasse bien passer le message aux visiteuses du soir sur le risque auquel elles s'exposaient en prenant des tirs aventureux. Chaque sanfloraine fut amenée à défendre, à attaquer, à bénéficier avec bonheur du jeu de ses coéquipières. Neuf à cinq. Quinze à neuf. La mi-temps était la bienvenue pour une équipe nord-lozérienne qui peinait à trouver des solutions. Elles n'allaient pas davantage éclore en deuxième période. Laura Fumat, "Boubou", Julie Fouillade la capitaine et Éva Fidelle allaient se charger, côté mur d'escalade, trente minutes durant, de remplir la valise des visiteuses cependant qu'à l'autre extrémité du terrain les mêmes et leurs coéquipières amplifiaient l'envie adverse de voir le match prendre fin. Victoire vingt-huit à quinze.

C'est également une équipe Nord Lozérienne qu'affrontaient sur le Taraflex du Complexe Sportif Intercommunal les garçons de moins de 15 ans. S'étant projetés bien devant au score dès les premières minutes de la rencontre, onze à trois à la douzième, Anton et ses copains ont négocié avec sérieux le premier quart d'une rencontre qui s'équilibrait par la suite. Ils ne laissèrent que peu d'opportunités à leurs adversaires dont la cohorte des marqueurs se limita à quatre. Victoire trente-deux à vingt-quatre. Pour leurs homologues féminines contre les dernières du classement se fut encore plus radical. Camille et ses sept coéquipières ont très largement dominé onze sauguaines qui, courageuses, eurent le mérite, en dépit d'un lourd vingt à quatre subi pendant les vingt-cinq minutes de la première mi-temps, de ne pas se démobiliser. Le quatorze à sept de la seconde période en atteste. Victoire des sanfloraines trente-quatre à onze.

 

RÉSULTATS DES RENCONTRES DES 03 ET 04 FÉVRIER

CHAMPIONNAT DE FRANCE. Nationale 2 masculine, SFHB 24-31 Vénissieux.

CHALLENGE DE FRANCE Moins de 18 ans masculins, SFHB 26-28 Cournon.

CHAMPIONNAT RÉGIONAL. Pré nationale féminine, SFHB 28-15 Nord Lozère ; Pré nationale masculine SFHB 29-33 Chamalières ; Excellence féminine, SFHB 25-31 Yssingeaux ; Moins de 18 ans masculins, SFHB 9-44 Firminy ; Moins de 16 ans féminines, SFHB 18-17 Entente Beaujolaise ; Moins de 15 ans féminines, SFHB 34-11 Saugues ; Moins de 15 ans masculins, SFHB 32-24 Nord Lozère; Moins de 13 ans féminines, SFHB 16-16 Cournon.

CHAMPIONNAT DÉPARTEMENTAL. Plus de 16 ans masculins, SFHB 40-35 Handball Club des Volcans ; Moins de 13 ans masculins, SFHB 22-17 Argence. 

PROCHAINES RENCONTRES À DOMICILE

SAMEDI 10 FÉVRIER. COMPLEXE SPORTIF INTERCOMMUNAL. 14H, championnat départemental moins de 11 ans, SFHB(1) - Entente Naucelles/Reilhac/Jussac (1); 15H, championnat départemental moins de 11 ans, SFHB(2) - NRJ(2).

 

SAINT-FLOUR HANDBALL. NATIONALE 2, ILS SE SONT BATTUS JUSQU'AU BOUT. 

"Mefia te" aurait dit un auvergnat bon teint et pourtant entre le Saint-Flour Handball troisième de la poule 5 de nationale 2 et l'ALC Longvic alors onzième du même classement et à huit points des sanflorains le match paraissait déséquilibré sur le papier. Les premières minutes de la rencontre, en dépit de la présence de géants au centre du dispositif défensif adverse, tournent en faveur des locaux qui par les ailes ou sur montées de balles trouvent des solutions qu'ils s'empressent d'exploiter. Théo Vinadel, Adrian Detchenique, Pierre Le Ruyet et Jordan Chibani donnent cinq buts d'avance aux cantalous, dix à cinq à la vingtième, alors que les défenseurs de Peter Gerwert contraignent les visiteurs à prendre des tirs en mauvaise position ou que Guillaume Jamet, dans son but, jugule par ses parades les efforts adverses. Les sanflorains viennent de manger leur pain blanc et leurs quatre buts d'avance à la pause, dix-sept à treize, montrent bien que les longviciens freinent peu à peu les intentions locales. Les dix minutes de la reprise permettent aux visiteurs de revenir à égalité et de semer le doute dans les esprits cantalous. Vingt à vingt. Les supporters sanflorains poussent leur équipe. La tension monte sur le terrain. Les deux groupes se rendent but pour but et chaque réalisation fait appel à bien plus que le tout venant du bagage "handbalistique" ou celui des schémas tactiques habituels. A l'image de cette récupération acrobatique de balle par Pierre Le Ruyet sur une relance de Guillaume Jamet ou encore de cette traversée de terrain en dribbles par Jordan Chibani pour une égalisation à vingt-sept partout. Longvic s'accroche, passe devant. Trente à vingt-neuf. Guillaume Jamet sort le grand jeu. Jordan Chibani égalise. Trente à trente. Les visiteurs perdent une balle. Trente secondes de jeu. Xavier Fournel trouve un espace où bien peu oseraient s'engouffrer et marque. Il reste à tenir et les joueurs sanflorains tiennent. Victoire trente-et-un à trente. Deuxième à égalité avec Beaune et Lyon Caluire, le Saint-Flour Handball va disputer deux rencontres à l'extérieur contre Venissieux et Besançon avant de recevoir Beaune. 

Une fois résolu le terrible dilemme qui habitait Émilie Delage quant à l'essentiel de ce début de rencontre à savoir l'incontournable "on défend comment?" et qui trouvait sa solution dans le non moins fondamental et laconique "bien!" de la réponse, le match de pré nationale féminine entre Saint-Flour et l'Entente Saint Germain/Blavozy/Le Puy/ Chadrac pouvait débuter. Sérieuses en attaque et appliquées en défense les sanfloraines prenaient le match par le bon bout et creusaient l'écart. Les tirs d'Alice Soulier, Julie Fouillade, Géraldine Chalier, Coline Barriol et même Émilie Delage nettoyaient les lucarnes et les bords des poteaux de buts. A l'autre extrémité du terrain, bien aidée par ses défenseurs, Béatrice Frosio assurait devant ses filets suppléée de manière magistrale pendant les jets de sept mètres par Pauline Faudeau. Menant quatorze à sept à la mi-temps, les sanfloraines pouvaient envisager la suite sans trop d'appréhension. Elles géraient, sans trop forcer leur talent, les trente minutes de la seconde période pour l'emporter vingt-sept à vingt-deux.

Incontestablement les vingt arrêts d'Éric ont contribué au succès, en challenge de France moins de 18 ans masculins, des garçons d'Alexis Sigoigne, mais il serait injuste de le réduire à

la remarquable prestation du  gardien sanflorain. Chacun des onze joueurs locaux de la feuille de match a effectué une notable part de travail contre l'Entente de l'Est Lyonnais. Valentin, Flavien, Téo, Tom, Corentin, Léo, Logan, Ludovic, Mattias et Pierre, ont aidé leur gardien en rendant délicats bien des tirs adverses. Ils ont tous malmené une défense rhodanienne qui a vue déferler, au centre, aux ailes, des joueurs cantalous souvent décisifs en attaques placées mais tout autant capables de fulgurances improvisées à l'image de cette balle volleyée par Ludovic pour Corentin sur une relance d'Éric. La victoire ne pouvait pas échapper aux joueurs de la Cité du Vent. Trente-sept à vingt-huit.

RÉSULTATS DES RENCONTRES DES 27 ET 28 JANVIER

CHAMPIONNAT DE FRANCE. Nationale 2 masculine, SFHB 31-30 ALC Longvic ;  Nationale 3 féminine, SFHB 34-27 Saint Julien.

CHALLENGE DE FRANCE.  Moins de 18 ans féminines, SFHB 31-24 Saint-Mamet ; Moins de 18 ans masculins, SFHB 37-28 Entente Est Lyonnais.

CHAMPIONNAT RÉGIONAL. Pré nationale féminine, SFHB 27-22 Saint Germain Blavozy ; Pré nationale masculine SFHB 37-32 Riom ; Excellence féminine, SFHB 13-19 Vichy ; Moins de 18 ans masculins, SFHB 31-29 Cournon ; Moins de 16 ans féminines, SFHB 19-20 Saint Genis Laval ; Moins de 15 ans féminines, SFHB 32-24 Loudes ; Moins de 15 ans masculins, SFHB 25-26 Cournon; Moins de 13 ans féminines, SFHB 14-14 Langeac.

CHAMPIONNAT DÉPARTEMENTAL. Plus de 16 ans masculins, SFHB 35-19 Pierrefort ; Moins de 13 ans masculins, SFHB 15-22 Cournon.  

PROCHAINES RENCONTRES À DOMICILE

SAMEDI 3 FÉVRIER. COMPLEXE SPORTIF INTERCOMMUNAL. 14H, championnat régional moins de 13 ans féminines, SFHB - Cournon ; 15H30, championnat régional moins de 15 ans féminines, SFHB - Saugues ; 17H15, championnat régional moins de 15 ans masculins, SFHB - Nord Lozère ; 20H45, pré nationale féminine, SFHB - Nord Lozère.

 

SAINT-FLOUR HANDBALL: JOUR DE FÊTE POUR LES MOINS DE 9 ANS.

Ce samedi 13 janvier soixante joueuses et joueurs nous ont rassurés, au moins en partie, sur ce que certains nomment les apprentissages de base de l'école élémentaire et pour qui les premiers éléments de mathématiques ne seraient absolument pas acquis aux portes du cycle désigné de consolidation. Le démenti en a été fourni, à ces Cassandre, par tous ces moins de 9 ans qui, avec soin, ont compté scrupuleusement et de manière visible les trois pas autorisés par le règlement du handball. Quant à ceux qui se plaignent d'une société qui deviendrait de plus en plus individualiste, là encore ces jeunes venus de Laroquebrou, Maurs, Murat, Nord Lozère et Saint-Flour, ont prouvé par leur disposition à donner le ballon à une copine ou un copain, voire même à un joueur de l'équipe adverse, que la générosité était encore, pour eux, à l'ordre du jour. La grandeur d'âme de certains s'étant étendue même à refuser de prendre un tir en situation idéale pour permettre à une autre ou un autre, à qui ils avaient confié la suite des opérations sous la forme du ballon transmis, d'apprendre à se débrouiller en étant entouré de cinq joueurs ayant eux la ferme intention de l'empêcher de faire ce qu'elle ou qu'il voulait. Bien entendu quelques redoutables déviants ont été aperçus partant au tir avec succès ou encore maitrisant, presque à la perfection, le passement de bras. Tous, sans exception, ont été récompensés à l'issue des rencontres tout d'abord par une médaille et ensuite par un goûter au cours duquel l'esprit d'équipe fut moins marqué. Il est des choses essentielles avec lesquelles on ne transige pas.

A Ambérieu en Bugey, toute première marche pour se maintenir en championnat de France, les moins de 18 ans masculins avaient à cœur de décrocher une victoire. Après un premier quart d'heure équilibré, les sanflorains bien en place en défense montaient leurs balles avec réussite, prenaient le match en main et basculaient en tête à la pause avec une avance de quatre buts. Quinze à onze. La seconde période tout aussi engagée permettait aux artificiers auvergnats de faire parler leurs bras et au groupe d'Alexis Sigoigne de signer un premier succès, vingt-cinq à dix-huit, en forme de préparation à une deuxième rencontre qui s'annonce plus délicate contre l'Entente Loire dimanche 21 janvier à 14H30 au Complexe Sportif Intercommunal.

La première phase bien négociée d'un championnat territorial a ouvert aux jeunes moins de 15 ans féminines du Saint-Flour Handball le droit de participer au championnat AURA. Et c'est Saint-Germain Blavozy que cette équipe sympathique recevait en ce samedi après-midi. Marie et Julie furent les premières à ouvrir le bal et donnaient le ton, les visiteuses allaient devoir défendre bien mieux pour freiner les ardeurs locales. Ambre, au but, ajoutait sa touche, il y aurait du travail pour pouvoir la battre. Trois à un. Six à trois. Camille, Victoria, Anne-Julie, s'invitaient à la fête. Les altiligériennes se reprenaient et revenaient sur les talons de leurs adversaires. Sept à six. La gardienne sanfloraine repoussait une balle d'égalisation. Un temps mort cantalien bienvenu recadrait le groupe. La défense, retrouvée, récupérait des ballons, les bonifiait et peu à peu les joueuses de Béatrice Frosio creusaient l'écart. Munawar apportait son écot. Douze à neuf à la mi-temps, il restait à confirmer. Anne-Julie battait la défense adverse dès la reprise. Éva trouvait à son tour le chemin du but. Mais les visiteuses revenaient et cette fois à hauteur des locales. Quatorze à quatorze. Un nouveau temps mort opportun relançait la dynamique sanfloraine. Les blavoziennes avaient laissé passer leur chance. Désormais bien relancées les jeunes "oranges" ne laissaient plus aucun espoir à leurs opposantes du jour. Dix-neuf à seize. Vingt-deux à seize. Les arbitres sifflaient la fin du match. Il faudra néanmoins, à cette équipe, plus de constance dans son jeu pour espérer inquiéter des groupes davantage rompus à ce niveau de compétition.

A Loudes, bien aidées par une Lucie Modenel auteur de dix buts, les féminines de nationale 3 ont pris le match a leur compte dès le coup de sifflet d'envoi de la rencontre. En réussite devant, les cantaliennes ont fermées la porte à l'autre extrémité du terrain où la défense a étouffé les initiatives des attaquantes loudoises. Les douze arrêts de Meggie Morel et Margaux Portalier ont pris leur part dans le succès, vingt-cinq à seize, des filles de Jamila El Fénéri. Samedi 20 janvier à 18H30 contre Saint-Fons elles auront la tâche de chauffer le public du Complexe Sportif Intercommunal où à 20H45, les garçons de nationale 2 recevront, en match en retard, Aix en Savoie.

 

RÉSULTATS DES RENCONTRES DES 13 ET 14 JANVIER

CHAMPIONNAT DE FRANCE. Nationale 3 féminine, SFHB 25-16 Loudes.

CHALLENGE DE FRANCE.  Moins de 18 ans masculins, SFHB 25-18 Entente pays de l'Ain.

CHAMPIONNAT RÉGIONAL. Moins de 18 ans masculins, SFHB 31-25 Gannat ; moins de 16 ans féminines, SFHB 30-25 Aura Élite 43; moins de 15 ans féminines, SFHB 22-16 Saint Germain Blavozy; moins de 15 ans masculins, SFHB 27-21 Riom; moins de 13 ans féminines, SFHB 16-22 Handball Club  des Volcans.

CHAMPIONNAT DÉPARTEMENTAL. Moins de 13 ans masculins, SFHB 27-5 Langeac; moins de 11 ans, SFHB(1) 22-20 Saint Mamet, SFHB(3) 25-7 Naucelles/Reilhac/Jussac. 

PROCHAINES RENCONTRES À DOMICILE

SAMEDI 20 JANVIER. COMPLEXE SPORTIF INTERCOMMUNAL. 12h45, championnat départemental moins de 11 ans, SFHB(3) Handball Club des Volcans; 14H30, championnat régional AURA moins de 16 ans féminines, SFHB - Entente Beaujolaise; 16H30, championnat de France moins de 18 ans féminines, SFHB - Saint Germain Blavozy; 18H30, championnat de France nationale 3 féminine, SFHB - Saint Fons; 20H45, championnat de France nationale 2 masculine, SFHB - Aix en Savoie.

DIMANCHE 21 JANVIER. COMPLEXE SPORTIF INTERCOMMUNAL. 11H, championnat régional moins de 18 ans masculins, SFHB - Le Puy/Chadrac; 12H30, championnat régional excellence féminine, SFHB - Cosne d'Allier; 14H30, challenge France moins de 18 ans masculins, SFHB - Entente Loire; 16H30, pré nationale masculine, SFHB - Loudes.

 

 

 

Article suite au Tournoi Open

SAINT-FLOUR HANDBALL. TOURNOI DE JANVIER: ET A LA FIN CE SONT LES "RUGBYMEN" QUI GAGNENT

En ce samedi 6 janvier, vingt-huit équipes s'étaient inscrites au tournoi organisé par le Saint-Flour Handball, ouvert à toutes et à tous, et qui s'est déroulé dans les murs du Complexe Sportif Intercommunal et du gymnase de Besserette, succès oblige. C'est ainsi que cent-cinquante-huit joueuses et joueurs représentant des sections sportives sanfloraines, à l'image du rugby ou encore de la lutte, des entreprises, des collectivités, par exemple celle du comité des fêtes d'Andelat, des familles, des institutions sanfloraines, des groupes de copines ou de copains, venant même pour certains d'autres départements, ont pu passer un bon moment de convivialité. Chaque équipe a disputé six rencontres. Tout d'abord trois au sein d'une poule de quatre, puis trois autres soit dans le cadre de quarts, demis et finales, soit dans celui d'une nouvelle poule de quatre. De 18H à 23H30, en quatre-vingt quatre rencontres, ce ne sont pas moins de 1118 buts qui ont été inscrits par des néophytes, des licenciés et Sidonie la plus jeune du tournoi. Les arbitres de leur côté se sont également employés; rappelant à ceux qui l'avaient oublié ou qui l'ignoraient, bien que ces derniers soient de moins en moins nombreux, que le handball est un sport où l'on ne peut pas garder le ballon dans ses mains plus de trois pas ou encore que la reprise de dribble y est interdite. Il fallait un gagnant et décidément le tournoi de janvier du Saint-Flour Handball est un tournoi qui se déroule chaque année, dans deux salles de sport, avec beaucoup d'équipes, et à la fin ce sont les joueurs de rugby qui l'emportent. Il est vrai que cette année le lot attribué au vainqueur, des places pour un match de l'ASM Clermont Auvergne Rugby avait tout pour les motiver. Mais la générosité de bien des commerçants de Saint-Flour et des environs permettait une fois de plus à chacun de repartir avec un lot.

PROCHAINES RENCONTRES À DOMICILE

SAMEDI 13 JANVIER. COMPLEXE SPORTIF INTERCOMMUNAL. 13H30, Tournoi moins de 9 ans ; 17H30, championnat régional moins de 15 ans féminines, SFHB - Saint Germain Blavozy; 19H15, championnat régional moins de 15 ans masculin, SFHB - Riom.

DIMANCHE 14 JANVIER. COMPLEXE SPORTIF INTERCOMMUNAL. 11H, championnat départemental moins de 11 ans, SFHB(2) - Murat ; 12H30, championnat départemental moins de 11 ans, SFHB(1) - Saint Mamet ; 14H, championnat départemental moins de 11 ans, SFHB(3) - Naucelles/Reilhac/Jussac ; 15H30, Championnat régional moins de 13 ans féminines, SFHB - handball Club des Volcans.

Article du 2/3 decembre

SAINT-FLOUR HANDBALL: NATIONALE 3 FÉMININE, ELLES N'ONT PAS PASSÉ LA FAGEOLE POUR RIEN.

Le temps se prêtait bien davantage aux batailles de boules de neige devant sa maison, et encore en étant bien emmitouflé, qu'aux déplacements en véhicules pour aller disputer une rencontre de handball après avoir franchi, si l'on venait de l'ouest, le Lioran ou, si l'on descendait du nord, le col de La Fageole. C'est ainsi que Maurs, Brioude et Aix en Savoie préférèrent, fort raisonnablement, demander le report des matches programmés au Complexe Sportif Intercommunal ce samedi 2 décembre. Par chance le calendrier prévoyait également une rencontre entre deux équipes de moins de 11 ans du Saint-Flour Handball. Le SFHB (3) "recevait" le SFHB (2). Un gymnase rien que pour eux ; des copines et des copains qui aiment se retrouver pour les entraînements ; deux jeunes arbitres pédagogues, Noé et Mathis ; des officiels responsables jouant le jeu de l'encouragement, Damien et Géraldine ;                                                                                                            tout était en place pour un moment bien chaleureux tandis qu'à l'extérieur ne manquaient que les loups. "Clara, si tu veux marquer tire en bas et pas en haut", le conseil était, quasiment immédiatement, oublié et dans la foulée Clara tirait en haut et marquait; "La passe va plus vite que le dribble" et aussitôt le jeune handballeur s'offrait une traversée complète du terrain en dribblant, histoire de faire douter cet entraîneur n'évoluant finalement que dans l'équipe surfant à ce jour sur le haut du classement du championnat de France nationale 2. Il est vrai que les trajectoires encore balistiques de bien des passes ou encore les démarquages approximatifs des coéquipières et coéquipiers n'apportaient pas toujours le bénéfice escompté. Mais les progrès sont réels et les arbitres n'eurent pas trop de coups de sifflet à donner. Et lorsque quelques "marcher" ou autres reprises de dribbles apparurent ici ou là, Noé et Mathis prirent le temps d'expliquer la faute commise. Logiquement l'équipe deux s'imposa 24 à 14.

Elles ne sont pas prêtes d'oublier cette fin de rencontre, ces trois dernières minutes de jeu, ces cinq arrêts de Lou-Ann, ces deux buts de Lise dont l'ultime à trente seconde du coup de sifflet final, cette succession de défenses acharnées, ces temps forts bien maitrisés, toutes ces clefs d'un match dont la conjonction leur permit d'aller chercher la victoire. À l'extérieur, menées de cinq buts, 19 à 15, à treize minutes du terme par une équipe de Saint-Chamond qui commençait à envisager sérieusement la victoire, les moins de 16 ans féminines évoluant en championnat régional y ont cru jusqu'au bout. S'appuyant sur une défense qui entrait alors en mode intraitable, les jeunes sanfloraines devaient grignoter l'avantage des locales par un jeu d'attaque rapide qui finit par porter ses fruits dans les toutes dernières secondes. Victoire 22 à 21.

En championnat national moins de 18 ans féminines, si les neuf joueuses sanfloraines qui avaient effectuées le déplacement de Saint-Etienne/Monteil n'ont pas démérité, une fois de plus la perspective d'une victoire s'est peu à peu dérobée. Le seizième but, par Pauline, qui plaçait les cantaliennes devant leurs adversaires, 16 à 15, à la trente-quatrième minute allait malheureusement être suivi d'un passage à vide dont profitaient les ligériennes. Ces dernières se créaient un avantage de deux puis quatre buts que les sanfloraines ne parvenaient pas à combler. Défaite 29 à 25.

Les filles de Jamila El Fénéri se sont offertes une sixième victoire à l'occasion de cette septième journée du championnat de France nationale 3 féminine. En prenant au sérieux l'équipe qui ferme la marche du classement de la poule 7, l'UODL/Lyon, les sanfloraines ont assumé leur rôle de co-leader partagé avec Chevigny Saint-Sauveur. Face à une défense organisée en zéro-six, les cantaliennes ont brillé au centre par leurs arrières et aux ailes où Estelle Audinet, Charline Bouquet et Gaelle Trauchessec, une fois de plus, ont fait parler leur talent. Bien que menant rapidement au score et dans la perspective de rencontres plus délicates qui dès ce samedi 9 décembre se présenteront devant elles, Cindy Garrouste et ses coéquipières tinrent à réciter leur gammes: du plus simple, croisées demi-arrière côté pivot, au plus élaboré, entrées en deuxième pivot en relais d'une ailière sur passe demi-centre arrière, sans omettre le spectaculaire, kung-fu entre Cindy et Sophie Boyer, à renouveler devant leurs supporters du Complexe Sportif. Victoire 39 à 27.

RÉSULTATS DES RENCONTRES DES 02 ET 03 DÉCEMBRE

CHAMPIONNAT DE FRANCE. Nationale 3 féminine, SFHB 39-27 Entente UODL/Lyon ; moins de 18 ans féminines, SFHB 25-29 Saint Etienne.

CHAMPIONNAT RÉGIONAL. Pré nationale masculine, SFHB 42-31 Étoiles des Sports Montluçon ; Excellence féminine, SFHB 24-25 Pérignat ; moins de 18 ans masculins, SFHB 27-26 Issoire ; moins de 16 ans féminines, SFHB 22-21 Saint Chamond.

CHAMPIONNAT DÉPARTEMENTAL. Plus de 16 ans masculins, SFHB 19–25 Nord Lozère ; moins de 11 ans, SFHB(2) 24-14 SFHB(3). 

PROCHAINES RENCONTRES À DOMICILE

SAMEDI 09 DÉCEMBRE. COMPLEXE SPORTIF INTERCOMMUNAL. 12H30, championnat régional moins de 16 ans féminines, SFHB - Aura Élite 43 ; 14H30, championnat départemental moins de 13 ans féminines, SFHB - Chamalières ; 16H30, championnat de France moins de 18 ans féminines, SFHB – Langeac ; 18H30, championnat de France moins de 18 ans masculins, SFHB - Entente Pays de l'Ain ; 20H45, championnat de France nationale 3 féminine, SFHB – Porte de l'Isère. 

DIMANCHE 10 DÉCEMBRE. COMPLEXE SPORTIF INTERCOMMUNAL 14H30, championnat régional moins de 18 ans masculins, SFHB - Brioude; 16H30, pré nationale féminine, SFHB - Cournon.

GYMNASE DE BESSERETTE. championnat départemental moins de 11 ans ; 11H, SFHB(1) - Entente Naucelles/Reilhac/Jussac(1) ; 12H30, SFHB(2) - NRJ(2) ; 14H, SFHB(3) - Murat

 

Article du 25/26 novembre

 

SAINT-FLOUR HANDBALL: NATIONALE 2, LES PROMUS SANFLORAINS REPRENNENT LA COURSE EN TÊTE

Ils avaient fait dans le sérieux, dans le courageux, dans le magique, ils ont fait, samedi 25 novembre entre les murs du Complexe Sportif Intercommunal, dans l'énorme. Le match avait bien débuté pour l'équipe de Lyon Caluire ; une pointure qui partageait la deuxième place de la poule de la poule 5 de Nationale 2 masculine avec nos sanflorains. Oublié au centre du dispositif défensif cantalou, le pivot caluirard avait frappé et Saint-Flour entamait sa course poursuite avec trois buts de retard. Bloqués au centre, les attaquants sanflorains s'en remettaient au talent de leurs ailiers, Pierre Le Ruyer et Théo Vinadel, et effectivement, les rhodaniens pouvaient l'affirmer, "ils sont bons". Mais si les arrêts d'Olivier Rispal freinaient la marche en avant des adversaires, ces derniers poursuivaient leur course en tête. 10 à 6 à la quinzième minute. A l'énergie, au courage, les auvergnats trouvaient enfin quelques ouvertures entre ailiers et arrières. Samuel Hadjadje et Jordan Chibani faisait parler leurs bras. 14 à 14. Les lyonnais se relançaient alors et rejoignaient le vestiaire avec deux buts d'avance. 16 à 14. Les cinq premières minutes de la seconde période tournaient à la démonstration. Les balles rendues trop vite à l'adversaire se transformaient en autant de munitions qu'il exploitait avec délectation. 20 à 15. Mais les sanflorains ne lâchaient pas. Depuis les ailes par Pierre et Théo, depuis le centre par Baptiste Lachaise, depuis les cintres par Adrian Detchenique, les locaux grignotaient leur retard et Aubin Boyer plaçait le tir égalisateur. 24 à 24, on jouait depuis quarante-cinq minutes et des tribunes déferlaient les "Saint-Flour! Saint-Flour!". Un bras de fer s'engageait. Chaque but encaissé étaient rendu. 25 à 25. 26 à 26. 27 à 27. Chaque arrêt d'Olivier levait les supporters. Huit minutes de jeu, les lyonnais faisaient le break. La victoire leur tendait... presque... les bras. 29 à 27. Aubin et Pierre s'arrachaient. 29 à 29. Une double stricte sanfloraine privait les visiteurs de jugeote et engluait leur jeu à gauche. Ils marquaient néanmoins un trentième but. Adrian égalisait. Les cinq minutes restantes allaient durer une éternité. Il n'était plus question de rotations. Il fallait oublier les crampes, vaincre les douleurs, tomber dans l'irrationnel. Adrian en appui battait le gardien. 31 à 30. L'entraîneur caluirard prenait un temps mort. Jordan Chibani s'engouffrait et plaçait, à une minute trente du terme, un tir qui repoussait les peurs. Le recours ultime à une défense tout terrain des rhodaniens échouait et un dernier but du capitaine Aubin enivrait les tribunes. 33 à 30. Énormes, ils venaient d'être énormes. Premiers avec Beaune, samedi 2 décembre, au Complexe Sportif Intercommunal, Aubin Boyer et ses coéquipiers reçoivent Aix en Savoie.

Même s'ils se présentaient, enfin, avec un effectif quasiment complet, il fallait une bonne dose d'optimisme pour envisager la première victoire des jeunes moins de 18 ans masculins en championnat de France contre Bourgoin Jallieu qui comptait alors une seule défaite après sept rencontres et flirtait avec le haut du classement. Mais ça c'était avant. Avant les quatorze arrêts d'Éric, les buts de Léo, Logan, Clovis, Ludovic, Flavien, Tom ou encore Quentin. Sans oublier les défenses acharnées et les relais offensifs de Pierre P, Pierre R et Valentin. Alors peu à peu les berjalliens, plus grands, plus forts, moins inspirés aussi, ont perdu leurs repères. Menés de cinq buts à la pause, 8 à 13, les jeunes visiteurs n'ont jamais réussi a faire douter une équipe sanfloraine bien en place derrière et terriblement efficace devant. Encore jeunes, les cantalous ont démontré, contre une équipe bien mieux classée, les progrès effectués. Victoire vingt-cinq à vingt-et-un.

Pour les féminines de moins de 15 ans en championnat départemental face à l'Entente Naucelles/Reilhac/Jussac/ Saint Mamet Hand en Chataigneraie Cantalienne, il était bien question de suprématie départementale dans la rencontre de ce samedi après-midi. Camille et ses copines ont négocié de mains et bras de maître ce match. Solides en défense, habiles et talentueuses en attaque, elles ont effacées de la meilleure façon qu'il soit les huit buts de retard de la défaite du match aller. Vainqueurs trente-deux à vingt, elles se montrent bien armées pour les joutes à venir.

 

AUTRES RÉSULTATS DES RENCONTRES DU 25 NOVEMBRE

CHAMPIONNAT DÉPARTEMENTAL. Moins de 15 ans masculins, SFHB 36-18 Saint Mamet Cère et Rance; Moins de 13 ans féminines, SFHB 15-7 Issoire ; Moins de 13 ans masculins, SFHB 14-24 Cournon.

PROCHAINES RENCONTRES À DOMICILE

SAMEDI 02 DÉCEMBRE. COMPLEXE SPORTIF INTERCOMMUNAL. 13H15, championnat départemental moins de 11 ans, SFHB(2) - SFHB(3) ; 14H15, championnat départemental moins de 13 ans masculins, SFHB - Brioude ; 16H30, championnat départemental moins de 15 ans féminines, SFHB - Maurs ; 18H30, championnat départemental moins de 15 ans masculins, SFHB - Brioude ; 20H45, championnat de France nationale 2 masculine, SFHB - Aix en Savoie.

DIMANCHE 03 DÉCEMBRE. COMPLEXE SPORTIF INTERCOMMUNAL 12H30, championnat régional excellence féminine, SFHB - Pérignat ; 14H30, championnat départemental plus de 16 ans masculins, SFHB - Nord Lozère ; 16H30, pré nationale masculine, SFHB - Étoile Des Sports Montluçon Handball.

 

Article du 18/19 novembre

SAINT-FLOUR HANDBALL: UN WEEKEND MITIGÉ 

DIMANCHE 19/11/2017 : La Prénationale féminine jouait contre le Stade Clermontois. Le début de match est très serré notamment grâce à des gardiennes de buts très efficaces Le score se tient jusqu’à la 18ème (10-11 en faveur des visiteuses). Les dix dernières minutes de cette première période ne sont pas favorables aux locales qui n’arrivent à marquer seulement trois buts contre 7 (13 à 18 à la mi-temps). Le premier quart d’heure de cette deuxième mi-temps n’est guère plus concluant que le dernier précédent. L’écart va même aller jusqu’à 18-29. Tout ressemblait à ce qui allait être une correction, c’était sans compte sur les filles de Frédéric MAUVE qui se sont remobilisées. Les oranges retrouvent le chemin du but et sont plus rudes en défense. Cela leur permet de revenir un peu au score pour terminer sur une défaite : 27 – 33. 

La Prénationale masculine : Saint-Flour rencontrait l’entente Brioude-Langeac. Le début du match est à l’avantage des joueurs de Brioude/Langeac qui enchainent et réussissent les montées de balle et les attaques autour de la zone, face à des locaux peu réveillés. Ils mènent rapidement au score 1 à 2 ; 1 à 3 puis 1 à 5, ils allaient même mener jusqu’à 8 buts d’avance. Mais Saint Flour, après un temps de remise en place, se met à jouer et remonte au score but après but pour finir à la pause avec deux unités de retard, notamment grâce à Xavier Fournel et à Pierre Vachon qui envoient leurs ballons au fond des filets. Score à la mi-temps 17 à 19 pour Brioude/Langeac. A la reprise Saint Flour montre un tout autre visage. Les joueurs sont plus percutants, ils défendent mieux, en 12 minutes, ils n’encaissent que 2 buts, et passent devant au score. Les oranges ne seront plus inquiétés, les visiteurs sont débordés dans toutes les phases de jeu : en attaque ils se heurtent à une défense agressive et en attaque, ils ne peuvent arrêter la vague offensive qui fait mouche quasiment à chaque fois. Victoire méritée des joueurs de Saint Flour 39 à 29

 RÉSULTATS DES RENCONTRES DES 18 ET 19 NOVEMBRE

CHAMPIONNATS DE FRANCE. Moins de 18 ans féminine : SFHB 23 – 34 HANDBALL CLERMONT AUVERGNE METROPLOLE 63

CHAMPIONNATS RÉGIONAUX. Prénationale féminin poule ouest, SFHB 27–33 Le Stade Clermontois ; Prénationale masculin poule ouest, SFHB 39–29 Brioude-Langeac ; Excellence féminine, Romagnat 18 – 23 SFHB; Moins de 16 ans féminines, SFHB 17 - 16 Entente Beaujolaise. 

CHAMPIONNATS TERRITORIAUX : Moins de 11 mixte : Saint Mamet 13 – 19 SFHB ; Moins de 13 masculin : Issoire 12 – 9 SFHB ; Moins de 15 féminin : HCV 12 – 23 SFHB ; Moins de 18 masculin : SFHB 39 – 21 Saugues ; Plus de 16 masculin : Montsalvy 25 – 18 SFHB. 

PROCHAINES RENCONTRES À DOMICILE

 

SAMEDI 25 NOVEMBRE. COMPLEXE SPORTIF INTERCOMMUNAL. 14h00, Moins de 13 féminin : SFHB – Issoire. 15h15, Moins de 15 féminin : SFHB – NRJ ; 16h45 Moins de 15 masculin : SFHB – St Mamet ; 18h30 Moins de 18 CF, SFHB – Bourgoin Jallieu ; 20h45, National 2 masculin : SFHB – Lyon Caluire. 

 

Article du 11 et 12 novembre 

SAINT-FLOUR HANDBALL : NATIONALE 3, ELLES ASSURENT !

Un point, en faveur des sanfloraines, séparait les deux équipes au coup d’envoi de cette sixième journée du championnat de France nationale 3 féminine qui voyait la meilleure attaque recevoir, au Complexe Sportif Intercommunal, la meilleure défense de la poule 7, Saint-Genis Laval. Les deux équipes se montraient hermétiques en début de rencontre. Les zones centrales bien défendues de part et d’autres ne laissaient guère de solutions qu’aux ailes et à ce jeu les sanflorainesse montraient plus réalistes. Estelle Audinet et Charline Bouquet héritaient des bons ballons libérés par leurs arrières ou fruits des relances de Meggie Morel, la gardienne de but. L’entraide en défense était à l’ordre du jour. Chaque retard aurepli était comblé par une copine. Sept à cinq. Dix à six. Le centre se libérait un peu et permettait à Lucie Modenel, Alice Soulier, Joanna et Camilla Delenne de battre la gardienne visiteuse. Seize à neuf, la mi-temps était sifflée. La reprise s’avérait délicate du côté des cantaliennes qui voyaient, à plusieurs reprises, les rhodaniennes revenir à quatre longueurs mais échouer sur Margaux Portalier lors des tirs de moins trois. L’ambiance se tendait sur l’aire de jeu et quelques exclusions replaçaient le handball au centre du débat ; Jamila El Fénéri rappelant à ses joueuses qu’elles jouaient contre sept adversaires et non pas neuf. Les sanfloraines se remettaient en ordre de bataille, derrière tout d’abord et devant ensuite. Vingt-deux à dix-huit. Vingt-six à dix-neuf. Estelle et Charline assuraient sur leurs ailes respectives. Sophie Boyer faisait le ménage d’une lucarne. Lucie transformait un ultime jet de sept mètres. La meilleure attaque avait fait plier la meilleure défense, trente-et-un à vingt-et-un. Premières avec Chevigny Saint Sauveur, les sanfloraines se rendront à Lyon le 2 décembre avant de recevoir l’Entente Porte de l’Isère le 9 décembre à 20H45.

C’est à Annecy-Le-Vieux, club qui vise dès la fin de cette saison la montée à l’étage supérieur et qui s’est donné les moyens de ses ambitions avec les recrutements de Cherblanc, Chardon, Le Goff, François-Marie valeurs sûres de proligueentrainées par un champion olympique 2008, Cédric Paty, que Saint-Flour, le promu, s’est rendu en ce samedi 11 novembre fin de soirée dans le cadre de la sixième journée du championnat de France nationale 2 masculine. D’entrée de jeu les deux équipes s’observaient ; il n’était pas question de grandes chevauchées en allers et retours d’un bout de terrain à l’autre. Aux arrêts du gardien haut-savoyard faisaient écho ceux d’Olivier Rispal. Aux buts des chevronnés anciléviens répondaient ceux des effrontés sanflorains. Sept à sept, on jouait depuis vingt-trois minutes. Les briscards locaux accentuaient la pression et les sanflorains payaient la débauche d’énergie que chaque action leur avait coûtée. Dix à sept. Douze à neuf. La mi-temps était la bienvenue. Bien décidé à étouffer l’adversaire, dès la reprise, Annecy accélérait. Le match était engagé. Les cantaliens ne lâchaient rien…ou pas grand-chose. Olivier, bien occupé, brillait dans ses buts. Aubin Boyer, Théo Vinadel, Jordan Chibani battaient Ludovic Le Goff, une référence aux buts. Eden Passe-Coutrin, Baptiste Lachaise, Damien Javoelo, Tarek El Marouani se dépouillaient en défense. Vingt-et-un à quinze, Annecy pensait avoir fait le plus dur. Aubin, Pierre Le Ruyet, ramenaient l’équipe du Cantal à quatre longueurs, vingt-six à vingt-deux, et contraignaient Annecy à prendre un temps mort. Aprement disputée, la fin du match permettait aux locaux de se donner un peu d’air. Vingt-huit à vingt-trois. Les joueurs d’Annecy le Vieux pouvaient exulter, se congratuler… ne s’en privaient pas… ils venaient de battre le promu, mais en avaient également mesuré une partie du danger qu’il présentait. Le 25 novembre à 20H45, l’équipe de Peter Gerwert recevra l’AS Lyon Calluire, une autre pointure de la poule avec laquelle elle partage la deuxième place du classement.

A huit tout d’abord puis rapidement à réduites à sept, en raison de la blessure au genou de Sandrine Fidelle, les féminines de Frédéric Mauve engagées en championnat régional excellence féminine poule ouest ligue AURA recevaient samedi en fin d’après-midi les brivadoises. Bien épaulées par la présence de Jamila El Fénéri dans leurs rangs, les coéquipières d’Audrey Bompart prenaient rapidement l’ascendant sur les visiteuses. Marlène Gard ouvrait le bal bonifiant un excellent travail défensif de l’entraîneur du groupe de nationale 3 féminine. EmanuelleSeyt entrait à son tour dans la danse et assurait la troisième réalisation. On jouait depuis trois minutes et Brioude pressentait bien que la soirée allait s’avérer longue. Le score évoluait rapidement en faveur des locales. Cinq à deux. Sept à deux. Douze à quatre. Delphine Groffal, Audrey,Jamila,s’étaient ajoutées à la liste des buteuses. Clémence Labussière, de son côté, aux buts, multipliait les arrêts. Marion Armandet en défense à l’aile droite neutralisait efficacement sa vis-à-vis. Quinze à six, les trente premières minutes venaient de s’écouler. La seconde période allait, en partie, ressembler à la première. L’absence de rotation du côté des sanfloraines, la fatigue induite, un peu de déconcentration également à l’image d’une reprise de dribble indigne d’un moins de neuf ans de Jamila et qui devrait la suivre quelques temps, permettaient aux altiligériennes de montrer un meilleur visage. Le dix-neuvième arrêt de Clémence mettait un terme au match. Victoire vingt-quatre à quinze.

AUTRES RÉSULTATS DES RENCONTRES DES 11 ET 12 NOVEMBRE

CHAMPIONNAT DE FRANCE. Moins de 18 ans féminines, SFHB 18–52 Vaulx en Velin Grand Lyon Métropole ; Moins de 18 ans masculins, SFHB 21–30 Entente Loire HB.

CHAMPIONNAT RÉGIONAL. Pré Nationale féminine, SFHB 22–28 Chamalières ; Pré nationale masculine, SFHB 38–33 Aubière ; Moins de 18 ans masculins, SFHB 37–15 Handball Club des Volcans ; Moins de 16 ans féminines, SFHB 23–15 Clermont Auvergne Métropole 63.

CHAMPIONNAT DÉPARTEMENTAL. Plus de 16 ans masculins, SFHB 13–26 Handball Club des Volcans ; Moins de 15 ans féminines, SFHB 27-19 Murat ; Moins de 15 ans masculins, SFHB 34–17 Handball Club des Volcans; Moins de 13 ans féminines, SFHB 14–15 Entente Naucelles/Reilhac/Jussac ; Moins de 13 ans masculins, SFHB 22–12 Handball Club des Volcans. 

PROCHAINES RENCONTRES À DOMICILE

SAMEDI 18 NOVEMBRE. COMPLEXE SPORTIF INTERCOMMUNAL. 16H30, championnat régional moins de 18 ans masculins, SFHB – Saugues ; 18H30, championnat régional moins de 16 ans féminines, SFHB – Beaujolais ; 20H30, championnat de France moins de 18 ans féminines, SFHB – Clermont Auvergne Métropole 63.

DIMANCHE 19 NOVEMBRE. COMPLEXE SPORTIF INTERCOMMUNAL 14H, Pré nationale féminine, SFHB – Stade Clermontois ; 16H, pré nationale masculine, SFHB – Brioude/Langeac.

 

Article du 4 et 5 novembre 

 

SAINT-FLOUR HANDBALL : CARTON PLEIN !

Quinzième minute de la deuxième période d’un match qui jusque-là n’avait pas embrasé les tribunes bondées du Complexe Sportif Intercommunal. Certes il y avait eu le but avec tir dans le dos de Théo Vinadel, les feintes de passe-engagement d’Adrian Detchenique, le tir en appui à la hanche masqué de Xavier Fournel, les buts dans des angles impossibles de Pierre Le Ruyet et les dix arrêts de Guillaume Jamet. Mais rien n’y faisait, dans cette rencontre de championnat de France nationale 2 masculine, Marsannay tenait bon et même menait au score vingt-trois à vingt-et-un. Le cri poussé par le gardien sanflorain ne laissait planer aucun doute, il venait de se blesser très sérieusement et la fin de la rencontre se déroulerait sans lui. Alors Tarek El Marouani quitta le champ pour se mettre aux buts. Les coéquipiers d’Aubin Boyer allaient devoir défendre plus haut, plus fort, pour protéger au mieux cet ultime rempart de conjoncture. Ils le firent. Les attaquants sanflorains allaient devoir tirer plus juste et ne pas perdre de ballons. Ils le firent. Tarek devait arrêter des tirs. Il le fit. Le public allait devoir jouer son rôle en poussant son équipe. Il le fit. « Sanflo, Sanflo ! » scandaient les tribunes. Aubin Boyer en capitaine exemplaire d’une désormais équipe de combat ramenait son groupe à hauteur. Vingt-cinq à vingt-cinq. Les tribunes s’enflammaient. Tarek détournait un tir. Le banc se levait serrant les poings. Marsannay doutait. Les cantalous prenaient deux buts d’avance. Les supporters exultaient. Les costaloriens réduisaient l’écart. Les tribunes tremblaient. Vingt-neuf à vingt-huit. Cinquante secondes de jeu. Ne pas prendre de but. Le tir marcenacien était repoussé. Ultime possession de ballon. Ne pas la ruiner. Aubin s’engageait et battait d’un tir rageur le gardien adverse. Des tribunes, debout, déferlait l’ivresse de la joie. Saint-Flour venait de mettre à raison Marsannay, trente à vingt-huit. Toujours premier de sa poule, le SFHB se rendra samedi 11 novembre à Annecy Le Vieux, un prétendant à l’accession, pour une rencontre qu’il devra donc gérer sans Guillaume Jamet…et sans son public.

Les iséroises de Saint Egrève étaient au programme des féminines de nationale 3. Des filles qui partageaient avec les sanfloraines la première place de la poule. Les protégées de Jamilla El Fénéri entamaient de bonne manière la rencontre. Aux arrêts de Meggie Morel, Sophie Boyer, Alice Soulier, Estelle Audinet ou encore Lucie Modenel ajoutaient de la réussite en attaque et donnaient trois buts d’avance aux locales. Mais la machine se grippait sérieusement et les rotations de joueuses favorisaient les desseins des adversaires qui passaient devant et atteignaient la pause avec deux réalisations d’avance. Douze à dix. La reprise du jeu inversait la tendance et les féminines de la Cité du Vent remettaient la main sur le match. Dix-huit à quatorze. L’entraîneur adverse prenait deux temps morts, coup sur coup, pour briser l’élan des auvergnates. Les saint-egrèvoises se reprenaient et  leur tour maîtrisaient le débat. Le score se resserrait à nouveau. Dix-neuf à dix-neuf. Vingt-et-un à vingt-et-un. Romane Velay depuis l’aile trouvait un espace au premier poteau. Sophie nettoyait la lucarne gauche. Estelle battait la gardienne d’un maitre tir en rebond. Margaux Portalier assurait deux arrêts importants. En intermittentes du jeu, les filles de Saint-Flour l’emportaient vingt-six à vingt-quatre.

Quelques heures plus tôt, dans la même salle, en championnat régional moins de 18 ans masculins, Langeac avait pris l’eau face à une équipe sanfloraine souvent étanche en défense et accumulant les nuages lourds de menaces sur la zone adverse. Seuls, quelques nuages épars langeadois accompagnés de quelques risques d’averses avaient rafraichi sporadiquement une ambiance sanfloraine ensoleillée. Victoire quarante à vingt-et-un.

En menant douze à zéro à la mi-temps les jeunes sanfloraines engagées en championnat départemental moins de 13 ans ne pouvaient qu’envisager sereinement l’issue de la rencontre. Léonie et des copines se sont régalées dans cette rencontre qui les opposait à des chamaliéroises courageuses mais encore peu aguerries. Les buts continuèrent à s’accumuler dans le but adverse après la pause. En bonnes auvergnates soucieuses d’économies les sanflorainesne donnèrent qu’un but auxpuydômoises. Victoire vingt-deux à un.

Toutes les autres équipes qui jouaient ce week-end ont gagné. Les féminines de moins de 18 ans jouant en championnat de France tout d’abord qui ont battu sur le fil, grâce à un but de Salomé, une équipe de Saint-Chamond qui tenait encore le match nul à trente secondes du terme. Victoire vingt-sept à vingt-six. L’excellence féminine a dominé de belle manière Saint-Pal ; trente-deux à dix-huit. Les féminines de moins de 15 ans ont travaillé avec application leur défense et efficacité leur attaque  face à Laroquebrou ; quarante-trois à onze. Contre Issoire, deuxième de leur poule, les moins de 15 ans masculins ont engrangé une quatrième victoire en quatre matches ; trente-trois à dix-neuf.

PROCHAINES RENCONTRES À DOMICILE

SAMEDI 11 NOVEMBRE. COMPLEXE SPORTIF INTERCOMMUNAL. 13H45, championnat départemental moins de 13 ans masculins, SFHB – Handball Club des Volcans 1 ; 15H15, championnat départemental moins de 15 ans féminines, SFHB – Murat ; 16H45, championnat départemental moins de 15 ans masculins, SFHB – Handball Club des Volcans ; 18H30, excellence féminine régionale, SFHB – Brioude ; 20H45, championnat de France nationale 3 féminine, SFHB – Saint Genis Laval.

DIMANCHE 12 NOVEMBRE. COMPLEXE SPORTIF INTERCOMMUNAL 14H30, Pré nationale féminine, SFHB – Chamalières.

 

 

Article du 21 et 22 octobre

SAINT-FLOUR HANDBALL : LA PERFORMANCE POUR LES NATIONAUX 2.

En recevant Valence, pour la sixième journée du championnat de France moins de 18 ans masculins, Matthias et ses copains ne bénéficiaient pas d’augures très favorables. Avec des joueurs absents, affrontant l’équipe survolant la poule avec à son compteur autant de victoires que de matchs disputés, rendant deux ans d’âge en moyenne à leurs adversaires et donc inévitablement quelques kilogrammes et centimètres, les sanflorains ne se faisaient pas trop d’illusions. Au premier but cantalou succédèrent sept drômois. Pour le deuxième, neuf réalisations des visiteurs tuèrent définitivement toute folle espérance locale. Seize à deux, on jouait depuis vingt minutes. Il fallait colmater les brèches. Ils s’y attachèrent. Corentin dans ses buts avait déjà les mains bien chaudes. Téo, Ludovic, Quentin parvenaient à battre l’excellent gardien valentinois. Chacun en défense tentait de freiner les ardeurs adverses. Vingt-trois à six, la mi-temps était la bienvenue. La seconde période rééquilibrait un peu le débat. Pierre, Tom, Matthias, Lilian montraient qu’eux aussi savaient marquer des buts. Adrien se battait en défense. Valentin se blessait à l’épaule et devait quitter ses coéquipiers. Et si les valentinois l’emportaient au final trente-neuf à seize, les sanflorains n’avaient pas à rougir. Ils s’étaient battu jusqu’au bout.

Chevigny Saint-Sauveur. Les féminines de nationale 3 du Saint-Flour Handball s’attendaient à un match délicat. Il le fut. Le début de rencontre tournait en faveur des locales qui mettaient à profit les approximations du jeu sanflorain. Il fallait l’énergie de toutes et de la réussite par bonheur au rendez-vous en attaque, pour permettre aux coéquipières de Cindy Garrouste de virer en tête à la mi-temps. Quinze à quatorze. Mais tous les démons n’étaient pas chassés. Les imprécisions auvergnates en jeu sur grand espace bridaient les ambitions des filles de la Cité du Vent et libéraient peu à peu les costaloriennes. La fin de rencontre était serrée mais les visiteuses cantaliennes ne pouvaient que courir après le score. Vingt-deux à vingt-quatre. Vingt-six à vingt-huit. Vingt-huit à trente. Sophie Boyer ramenait le groupe à une longueur. L’ultime but était chevignois. Défaites trente-et-un à vingt-neuf, les sanfloraines partagent désormais la première place de la poule avec leurs adversaires de la soirée et l’équipe de Saint Egrève qu’elles recevront au Complexe Sportif Intercommunal le samedi 4 novembre à 20H45.

Certains d’entre eux avaient voulu voir Vesoul et avaient vu Vesoul. Ils y avaient alors connu la défaite lors de barrages pour l’accession à la nationale 2. Ils y revenaient en ce samedi soiren nouveaux titulaires de cette même nationale 2 masculinepour y affronter une équipe qui avait terminé troisième lors de l’exercice précédent. Privés d’Eden Passe Coutrin retenu à Saint-Flour pour raisons professionnelles, Aubin Boyer et ses coéquipiers pouvaient se préparer à un rude combat. Le silence dont ils faisaient preuve à leur arrivée au gymnase Jean Jaurès en témoignait, ils étaient prêts et leur concentration était manifeste.Le cadre se mettait en place : vestiaire, objectifs, moyens, couloir, terrain, échauffement sous les regards adverses, dernières consignes etenfin coup d’envoi libérateur. La défense sanfloraine se montrait immédiatement à la hauteur et donnait le ton, la lutte serait âpre. Douze minutes de jeu, huit à deux, Saint-Flour est devant. Les joueurs auvergnats, s’engagent, percutent, s’entraident. Les ballons d’attaque finissent dans les filets locaux. Jordan Chibani« enquille » but sur but et contrarie les jaunes et bleus. Dans une activité défensive sans faille, Damien Jaovelo, Tarek El Marouani, Pierre Vachon  repoussent tout ce qui se présente face à eux. Vesoul est en faillite derrière et les arrêts de Guillaume Jamet participent à son échec devant. Aubin Boyer, Pierre Le Ruyet, Théo Vinadel, Xavier Fournel prennent les tirs et…marquent. Quinze à dix, Saint-Flour mène à la mi-temps devant des tribunes ébahies. A la reprise les joueurs de Saint-Flour reviennent plus volontairesencore. Un échec en attaque est compensé par un repli efficace et une défense exemplaire. Vesoul multiplie les fautes. L’entraîneur local prend deux temps mort. Une double stricte tente de bloquer le jeu auvergnat. Jean Dupont entre, marque et obtient trois jets de sept mètres. Xavier s’engouffre dans les moindres intervalles. Mais Vesoul joue tous les coups à fond et revient à deux buts. Temps-mort, Peter Gerwert recadre le jeu cantalou. L’équipe repart au combat. La défense referme l’accès à sa zone. Les attaques placées font mouche. Un kung-fu de Xavier pour Théo vient en point d’orgue clôturer la rencontre. La détermination de tous, la volonté de chacun de se battre pour son copain ont permis la victoire, trente-deux à vingt-sept, face à une belle équipe haut-saônoise.

Avec aux buts Mathis, gardien des moins de 13 ans, Anton et ses copainsont réussi une belle performance en championnat départemental moins de 15 ans masculins territoriaux. Si la défense a été prise un peu trop souvent en défaut, l’attaque a su se montrer efficace et a permis la victoire, trente-quatre à trente-et-un, contre Brioude.

 

 

 

RÉSULTATS DES RENCONTRES DES 21 ET 22 OCTOBRE

CHAMPIONNAT DE FRANCE. Nationale 2 masculine, SFHB 32-27 Vesoul ; Nationale 3 féminine, SFHB 29-31 Chevigny ; Moins de 18 ans féminines, SFHB 26–33 Langeac ; Moins de 18 ans masculins, SFHB 16–39 Valence.

CHAMPIONNAT RÉGIONAL. Pré nationale masculine, SFHB 37–26 Issoire ; Moins de 18 ans masculins, SFHB 41–14 Brioude; Moins de 16 ans féminines, SFHB 23–27 Murat.

CHAMPIONNAT DÉPARTEMENTAL. Plus de 16 ans masculins, SFHB – Handball Club des Volcans ; Moins de 15 ans féminines, SFHB 42–15 Maurs; Moins de 15 ans masculins, SFHB 34–31 Brioude; Moins de 13 ans masculins, SFHB 18–16 Brioude.

PROCHAINES RENCONTRES À DOMICILE

SAMEDI 04 NOVEMBRE. COMPLEXE SPORTIF INTERCOMMUNAL. 16H30, championnat régional moins de 18 ans masculins territoriaux, SFHB – Langeac ; 18H30 championnat de France nationale 2 masculine, SFHB – Marsannay ; 20H45, championnat de France nationale 3 féminine, SFHB – Saint Egrève.

DIMANCHE 05 NOVEMBRE. COMPLEXE SPORTIF INTERCOMMUNAL 14H30, Championnat de France moins de 18 ans féminines, SFHB – Saint Chamond/Pays du Gier

 

Article du 14 et 15 octobre 

SAINT-FLOUR HANDBALL : ALEXIA ET SALOMÉ ONT EU DU MÉRITE.

Damien Jaovelo et Clémence Labussière, tous deux officiels encadrants des moins de 13 ans masculins, ont donné de la voix en ce samedi 14 octobre milieu d’après-midi. Ils ont été entendus et surtout écoutés par leur jeune équipe qui recevait Cournon. Un groupe du Puy de Dôme qui partageait avec celui du Saint-Flour Handball la première place du championnat départemental territorial poule 5,à moins que ce ne soit le championnat territorial départemental poule 5,créature des réunions et divagations de la ligue AURA (AUvergne Rhône-Alpes) qui ont réussi à rendrenébuleuxdes aménagementsqui auraient gagné à être plus simples et, chose plus grave, pécuniairement pénalisants des procédés qui avaient fait leur preuve et fonctionnaient jusqu’alors suffisamment bien sans impact économique.Les deux entraîneurs ont distillé, en direction de leurs joueurs, ces précieux et basiques conseils du handball : « je veux entendre où est le pivot », « on se replace en regardant le ballon », « la balle doit circuler ». Il ne restait plus qu’à jouer. Mathéo et Mathis ont réellement assuré aux buts. Julien, Yann, Jean, Jérémy, Cyprien et Noé ont trouvé des solutions aux tirs. Erwan, Yanis et Celio ont donné de bons ballons, défendu efficacement et participé largement à la victoire, dix-sept à treize, des cantalous.

Dans le cadre de la troisième journée du championnat régional moins de 18 ans masculins territoriaux AURA première phase poule 4 (c’est vrai que ce n’est pas simple) les sanflorains recevaient leurs homologues d’Issoire. Et les deux jeunes arbitres de la rencontre, Alexia et Salomé,furent bien occupées à gérer d’une part les joueurs sur le terrain et d’autre part l’entraîneur visiteur devant son banc qui s’attacha à suggérer de ne plus les faire arbitrer, tant il jugeait leur prestation discutable. Alors certes quelques fautes furent oubliés, dans les deux camps, quelques décisions s’avérèrent erronées, là encore vis-à-vis des deux groupes.Mais les joueurs, n’ont-ils pas manqué quelques passes, n’ont-ils pas mal défendu par instants, n’ont-ils pas échoué sur des tirs inratables ? L’entraîneur, lui-même, n’a-t-il pas commis d’erreur depuis son banc, n’a-t-il pas à un moment mal jugé une situation tactique ou un fait de jeu ? A-t-ilmontré, tout au long de la rencontre, ses probablement très pertinentes capacités d’analyse ? En d’autres termes, tous ces acteurs sont-ils si parfaits qu’ils puissentse permettre de faire assumer un échec, parfois leur propre échec, par d’autres têtes? Il serait temps, pour tous, publics, joueurs et entraîneurs au premier titre de respecter celles et ceux sans lesquelles et sans lesquels il n’y a pas de jeu possible. Il serait temps de savoir encourager son équipe, disputer une rencontre, encadrer son groupe sans vouer aux gémonies les arbitres. Sincèrement, Alexia et Salomé s’en sont très bien tiréesdans un match où la pression fut présente…les cantalous également qui l’emportèrent trente à vingt-huit.

A la recherche de leur première victoire, les deux équipes les plus mal classées de la poule seize du championnat de France des moins de 18 ans féminines, Saint-Flour et Saint-Etienne/Monteil, avaient rendez-vous au Complexe Sportif Intercommunal. Appliquées en défense et en réussite en attaque, les sanfloraines prenaient rapidement l’avantage. Trois à un. Neuf à cinq. Un temps mort visiteur relançait bien le match côté ligérien et grippait sérieusement la machine cantalienne. Neuf à neuf. Il fallait dès lors la détermination de toutes et beaucoup d’énergie dépensée pour donner le plus court avantage aux joueuses locales par Héloïse. En dépit des arrêts de Mathilde qui succédaient à ceux de Chloé, les stéphanoises repassaient en tête avant d’être finalement dépassées dans les toutes dernières secondes de la première mi-temps sur un but de Salomé.Quinze à quatorze. La seconde période allait s’avérer accrochée tant au score que sur le terrain. Aucune des deux équipes ne parvenait, par inconstance dans le niveau de jeu, qui à creuser un écart définitif, qui à opportunément revenir au score. Et si les sanfloraines menèrent jusqu’à une minute quarante-cinq du terme, pour n’avoir pas suffisamment exploité leurs temps forts, elles durent partager les points avec des visiteuses tout aussi inconstantes qu’elles. Trente à trente.

RÉSULTATS DES RENCONTRES DES 14 ET 15 OCTOBRE

CHAMPIONNAT DE FRANCE. Moins de 18 ans féminines, SFHB 30–30 Saint-Etienne/Monteil ; Moins de 18 ans masculins, SFHB 32–36 Entente Pays de l’Ain.

CHAMPIONNAT RÉGIONAL. Pré nationale féminine, SFHB 29–23Pérignat ; Pré nationale masculine, SFHB 28–37 Stade Clermontois ; Moins de 18 ans masculins, SFHB 30–28 Issoire ; Moins de 16 ans féminines, SFHB 24–24 Aura Elite 43.

CHAMPIONNAT DÉPARTEMENTAL. Moins de 15 ans féminines, SFHB 22–30 Saint-Mamet/Naucelles/Reilhac/Jussac; Moins de 15 ans masculins, SFHB 37–25 Saint-Mamet ; Moins de 13 ans féminines, SFHB 12-9 Issoire ; Moins de 13 ans masculins, SFHB 17–13 Cournon ; Moins de 11 ans, SFHB(3) 9–7 Nord Lozère.

PROCHAINES RENCONTRES À DOMICILE

SAMEDI 21 OCTOBRE. COMPLEXE SPORTIF INTERCOMMUNAL. 18H30, championnat de France moins de 18 ans masculins, SFHB – Valence ; 20H45, Pré nationale masculine,

SFHB – Issoire.

DIMANCHE 22 OCTOBRE. COMPLEXE SPORTIF INTERCOMMUNAL 14h30, Championnat régional moins de 16 ans féminines, SFHB – Murat ; 16H30, championnat départemental plus de 16 ans masculins, SFHB – Handball Club des Volcans

 

Article du 7 et 8 octobre 

SAINT-FLOUR HANDBALL : UN SANS FAUTE DES ÉQUIPES FANIONS.

La densité physique se trouvait au rendez-vous des sanflorains de Nationale 2 en cette soirée du 7 octobre. L’équipe de Chalon qui commençait son échauffement sur le taraflex du Complexe Sportif Intercommunal disposait en effet d’un notable crédit athlétique et même si nos garçons ne risquent pas de prétendre pratiquer la danse classique ils rendaient, pour la plupart d’entre eux,bien des centimètres et kilogrammes pratiquement à chaque poste. Il y avait de la densité physique et du handball qui contraignaient Peter Gerwert à poser un premier temps mort dès la douzième minute ; les locaux étaient menés huit à six. Une interception de Jordan Chibani, deux passes et le même Jordan à la finition agaçaient l’entraîneur adverse au point de lui faire oublier pour un temps les richesses du langage soutenu pour un bien davantage familier et imagé. Le jeu cantalien se reconstruisait peu à peu. De bonnes séquences défensives et une importante pression en attaque assuraient des munitions aux locaux qui passaient devant sur un cinquième jet de sept mètres transformé par Aubin Boyer. Treize à douze. Quatorze à quatorze. Samuel Hadjadje trouvait un espace aux six mètres et bien servi battait le gardien adverse. Saint-Flour basculait en tête à la mi-temps ; quinze à quatorze. Guillaume Jamet entamait la seconde période en gâcheur d’enthousiasme de tireur. Les chalonnais voyaient les sanflorains s’échapper. Vingt-trois à dix-sept. Le capitaine saône-et-loirien mettait un peu de malice dans son jeu, obtenait l’exclusion de Théo Vinadel et s’assurait ainsi une fin de match houleuse pour chaque balle touchée. Son homologue sanflorain, lui, poursuivait son œuvre, plantait missile sur missile. A un tir poteau droit-poteau gauche-dos du gardien-but il faisait succéder un nettoyage de lucarne. Seuls les replacements défensifs cantaliens insuffisamment efficacesentretenaient l’espoir visiteur. Mais Guillaume torpillait leur balle de moins deux. Théo, Pierre Le Ruyet et Jordan Chibani achevaient l’ouvrage offensif. Saint-Flour l’emportait trente-cinq à trente-deux.

Elles avaient à cœur, les filles de Jamilla El Fénéri, de réussir la passe de trois en recevant dans le cadre de cette journée du championnat de France Nationale 3 les joueuses de Meximieux. A l’image du samedi précédent, les sanfloraines ont éprouvé quelques difficultés à entrer dans le match. Par chance les visiteuses de ce samedi 7 octobre au soir ne possédaient pas le même potentiel offensif. Menées deux à zéro après cinq minutes de jeu, les locales réagissaient. Jessica Rover en entrée d’ailier et Sophie Boyer d’un tir en appui remettaient les compteurs à égalité. Meggie Morel assurait aux buts et les cantaliennes allaient pouvoir développer leur handball. A cinq à deuxen faveur des filles du cru et après douze minutes de jeu, Jamilla lançait dans le grand bain la jeune Lucie Modenel qui d’entrée bloquait une attaque adverse et réussissait un un contre un victorieux pour marquer son premier but. Une bonne circulation du ballon, de bonnes inspirations en attaque, une remarquable relance de Margaux Portalier pour Charline Bouquet,le tout entrecoupé des réalisations d’Alice Soulier, GaelleTrauchessec, Camilla Delenneet Lucie conduisait les sanfloraines au vestiaire nanties de six buts d’avance ; quinze à neuf. Mais les joueuses locales balbutiaient leur handball à la reprise et voyaient les meximiardes fondre sur elles. Seize à douze, dix-sept à quinze. Les auvergnates se reprenaient, leurs fortes séquences défensives neutralisaient les desseins offensifs des bressanes. Vingt-six à vingt-deux. Vingt-neuf à vingt-quatre. Les sanfloraines avaient réussi la passe de trois et Lucie Modenelson entrée dans le groupe.

Quelques heures plus tôt, en championnat territorial Auvergne Rhône Alpes de moins de 15 ans féminines, Marie et ses copines avaient tenu, dans leur salle et devant bien des parents qui étaient venus les encourager, à réussir leur deuxième match.Au premier but signé Eva, succédèrent ceux de Camille, Marie, Julie et Munawar avant qu’une première réalisation aurillacoise ne vienne débloquer le compteur des jeunes-filles du Handball Club des Volcans. Mais il se grippait aussitôt. Laurine défendait bien et Ambre assurait dans les buts. Dix-neuf à un à la mi-temps. Si les jeunes sanfloraines se relâchaient un peu en défense pendant la seconde période, à l’autre extrémité du terrain Claire, Victoria et leurs copines poursuivaient la démonstration. Quarante-et-un à sept. Elles pouvaient être heureuses.

RÉSULTATS DES RENCONTRES DES 7 ET 8 OCTOBRE

CHAMPIONNAT DE FRANCE. Nationale 2 masculine, SFHB 35–32 Chalon ; Nationale 3 féminine, SFHB 29–24 Meximieux ; Moins de 18 ans féminines, SFHB 18–34 Handball Clermont Auvergne Métropole 63 ; Moins de 18 ans masculins, SFHB 18–28 Montélimar.

CHAMPIONNAT RÉGIONAL. Pré nationale féminine, SFHB 19–33Saint Mamet ; Pré nationale masculine, SFHB 36–29 Le Puy/Chadrac ; Moins de 18 ans masculins, SFHB 35–16 Saugues ; Moins de 16 ans féminines, SFHB 17–18 Saint Chamond Pays du Gier.

CHAMPIONNAT DÉPARTEMENTAL. Plus de 16 ans masculins, SFHB 26–40 Pierrefort ; Moins de 15 ans féminines, SFHB 41-7 HCV; Moins de 13 ans masculins, SFHB 14–10 Issoire ; Moins de 11 ans, SFHB(1) 12–13 Saint Mamet(1), SFHB(2) 15–2 Saint Mamet(2).

PROCHAINES RENCONTRES À DOMICILE

SAMEDI 14 OCTOBRE. COMPLEXE SPORTIF INTERCOMMUNAL. 16H30, championnat départemental moins de 13 ans féminines, SFHB – Cournon ; 18H30, championnat territorial moins de 18 ans masculins, SFHB – Issoire ; 20H45, championnat de France moins de 18 ans féminines, SFHB – Saint Etienne.

 

Article du 31 septembre 

 

SAINT-FLOUR HANDBALL : COUPE DE FRANCE FÉMININE, CLAQUE DE FIN !

Si contre Saint-Etienne, club de Nationale 1, elles étaient entrées immédiatement dans le match de ce premier tour de coupe de France nationale féminine, contre le Handball Clermont Auvergne métropole 63, club de Nationale 2, il leur fallut cinq minutes pour commencer à le faire. Cinq minutes durant lesquelles les sanfloraines regardèrent Chantal Okomba leur mettre quatre buts. Un à quatre. Le temps mort pris par Jamila El Fénéri, l’entraîneur des joueuses de la Cité du Vent, remettait un peu les pendules à l’heure et la course poursuite pouvait commencer. Les conseils, judicieux, du coach commençaient à porter leurs fruits. Cindy Garrouste et ses coéquipières « rebranchaient le cerveau », « n’attendaient pas la deuxième mi-temps pour commencer à marquer des buts » et revenaient à un but. Huit à neuf. L’entraîneur clermontois, Sébastien Modenel, devait à son tour recadrer son équipe. Les locales connaissaient un trou d’air et encaissaient un douloureux cinq à un. Neuf à quatorze. Tout était à refaire. Et elles le refaisaient en partie. Joanna Delenne contrait, Marina Gérodon bloquait tout ce qui portait un maillot différent du sien, Laura Fumat s’engouffrait dans des intervalles où peu nombreuses étaient celles qui auraient oséy aller, Alice Soulier retrouvait son tir en extension. A la mi-temps Saint-Flour était à deux longueurs. Quatorze à seize. Dès la reprise Chantal Okomba se rappelait aux bons souvenirs des locales et recommençait son festival. Les sanfloraines ne craquaient pas, à l’énergie, et bien que perdant bien des balles, peu à peu, revenaient à la hauteur des puydomoises. Vingt-quatre à vingt-quatre. Sophie Boyer venait de frapper. On entrait dans les dix dernières minutes. Okomba replaçait Clermont devant. Pioche doublait la mise. Vingt-quatre à vingt-six. Cindy Garrouste bien servie par Laura Fumat battait la gardienne visiteuse. Un but clermontois succédait à une réalisation sanfloraine. Une dernière possession de balle des locales se terminait en touche. La plus jeune du groupe du Puy de Dôme éteignait définitivement les espoirs des filles du Cantal. Élimination vingt-neuf à vingt-sept.

Ils piaffaient d’impatience tant il leur tardait de jouer leur premier match et de mettre en application tous les savoir-faire vus avec leurs entraîneurs. Les tout jeunes moins de onze ans se sont retrouvés, au sein de trois équipes, ces samedi 30 septembre et dimanche 1er octobre, pour rencontrer Laroquebrou, Nord-Lozère et Aurillac. Et dans cette catégorie d’âgemixte, Romane a marqué de beaux buts. Clara H a arrêté bien des tirs puis ce fut au tour d’Ines. Louis a défendu comme un chef. Louise a dû couvrir l’équivalent d’un marathon. Enola en bonne capitaine a montré l’exemple tant en défense qu’en attaque. De leur côté Nans, Lucy, Camille, Émilien, Clara L ont donné le tournis à leurs adversaires.Lyson, Angèle, Carla, Julien, Lise, Armand et Quentin eux ont connu une première mi-temps délicate.Ils ont su réagir, appliquer pendant la deuxième période les conseils de leur entraîneur et effectuer une remontée quasiment digne d’un 14 décembre 2003.  Alors même si les passes explorent encore les lois de la balistique et bien des tirs également, les gestes se mettent en place et les courses, elles, sont au rendez-vous. Les longueurs de terrains parcourues ont dû favoriser l’endormissement du soir ou celui qui sournoisement a pu frapper dans la voiture lors du trajet du retour.

Jeu, set et match pour les moins de 15 ans masculins qui ont mené 6-0 avant de prendre un premier but. En tête à la pause, dix-huit à huit, ils ont assuré pendant les vingt-cinq dernières minutes pour l’emporter sur le Handball Club des Volcans trente-deux à quatorze.

C’est également contre les aurillacois du Handball Club des Volcans que les moins de 13 ans masculins ont fait valoir les acquis de l’entrainement. Ils auront été menés deux minutes. Sous la férule de Damien Jaovelo et Clémence Labussière, ils ont rapidement pris le jeu à leur compte. Noé et ses copains solidaires en défense et inspirés en attaque ont dominé vingt-huit à neuf leurs homologues d’outre Lioran.

 

RÉSULTATS DES RENCONTRES DES 30 SEPTEMBRE ET 1er OCTOBRE

COUPE DE FRANCE. SFHB 27-29  Handball Clermont Auvergne Métropole 63.

CHAMPIONNAT DE FRANCE. Moins de 18 ans masculins, SFHB 26–33 Bourgoin Jallieu.

CHAMPIONNAT RÉGIONAL. Moins de 18 ans masculin, SFHB 28–16 Handball Club des Volcans ; Moins de 16 ans féminines, SFHB 20–17 Entente Beaujolaise.

CHAMPIONNAT DÉPARTEMENTAL. Moins de 15 ans féminines, SFHB – Murat ; Moins de 15 ans masculins, SFHB 32–14 Handball Club des Volcans ; Moins de 13 ans féminines, SFHB 17–6 Entente Naucelles/Reilhac/Jussac ; Moins de 13 ans masculins, SFHB 28–9 HCV ; Moins de 11 ans, SFHB(1) 4–14 Laroquebrou, SFHB(2) 12–9 Nord Lozère, SFHB(3) 10–11 HCV.

PROCHAINES RENCONTRES À DOMICILE

SAMEDI 7 OCTOBRE. COMPLEXE SPORTIF INTERCOMMUNAL. 14H, championnat départemental moins de 13 ans masculins, SFHB – Issoire, 15H15, championnat départemental moins de 15 ans féminines, SFHB – Handball Club des Volcans ; 16H30, championnat régional moins de 16 ans féminines, SFHB – Saint Chamond Pays du Gier ; 18H30, championnat de France Nationale 3 féminine, SFHB – Meximieux HB ; 20H45, championnat de France Nationale 2 masculine, SFHB – HB Club de Chalon

DIMANCHE 8 OCTOBRE. COMPLEXE SPORTIF INTERCOMMUNAL. 12H30, championnat territorial plus de 16 ans masculins, SFHB – Pierrefort ;14H30, championnat de France moins de 18 ans masculins, SFHB – Montélimar Cruas HB ; 16H30, pré nationale masculine SFHB – Handball Olympique Le Puy Chadrac.

 

 

Article du 23 et 24 septembre 

SAINT-FLOUR HANDBALL : UN WEEK-END EN DEMI TEINTE

 

Après une courte défaite à Saint-Chamond, les féminines de moins de 18 ans du Saint-Flour Handball engagées en championnat de France espéraient bien, à domicile, venir à bout des filles de l’ASUL Vaulx en Velin Grand Lyon Métropole. Dès le début du match, les attaquantes sanfloraines se montraient efficaces, attaques placées, montées de balles, relances,un contre un, toute la gamme du jeu offensif se déclinait avec bonheur sous les yeux des spectateurs. La défense de son côté bloquait bien les intentions rhodaniennes. Intentions que Mathilde, dans ses buts, finissait de mettre à mal lorsqu’une visiteuse avait enfin trouvé une brèche. Malheureusement la jeune gardienne sanfloraine devait quitter ses copines sur blessure à la vingtième minute. Vaulx en Velin sentait le bon coup à jouer et tentait de mettre à profit l’opportunité offerte. Les tirs trop rapidement lâchés des visiteuses ne portaient par leurs fruits et Manon, gardienne improvisée, se débrouillait bien. Dix-sept à douze à la mi-temps, les cantaliennes étaient devant. Dès la reprise Hélène perçait par deux fois la défense vaudaise et portait l’avance à sept buts. Mais contraintes de défendre bec et ongles pour protéger au mieux leurs buts, les sanfloraines accumulaient les exclusions de deux minutes. Les visiteuses revenaientà une longueur, égalisaient et prenaient l’avantage, vingt-quatre à vingt-trois. L’entraîneur vaudais, lucide, appelait ses joueuses à la simplicité : « circulation du ballon, courses, espaces libres ! ». Le message était reçu. Sans parvenir à décrocher totalement les sanfloraines, son équipe menait le débat. Vingt-sept à vingt-six. De son côté l’attaque locale, perdait peu à peu sa lucidité. Oubliant quelque peu les vertus du jeu collectif, les jeunes joueuses du Cantal,désorientées,venaient s’engluer l’une après l’autre, balle en main, dans une défense adverse qui n’en demandait pas tant. Elles échouaient à un but de Vaulx en Velin. Défaite vingt-sept à vingt-huit.

Pour leur premier déplacement de la saison les féminines du championnat de Nationale 3 se rendaient à Beaune et si parfois il est arrivé à l’équipe de ne pas être complètement sortie du bus au coup d’envoi du match tel ne fut pas le cas en ce début de dimanche après-midi. L’envie sanfloraine était au rendez-vous. Le quatre à zéro asséné,dès l’entame, aux locales en constituait un aperçu. Et si les costaloriennes comblaient en partie leur retard initial, elles n’allaient plus jamais apercevoir les cantaliennes avec moins de deux buts d’avance. Romane Velay et Joanna Delennedans un premier temps, GaelleTrauchessec, Cindy Garrousteet Lucie Modenel dans un second donnaient en attaque du relief au travail remarquable d’une défense qui avait mis les barbelés. Vingt à quatorze après trente minutes de jeu, la Bourgogne réussissait à l’Auvergne. Vingt-huit à seize à la quarante-troisième, il était entendu que le groupe de Jamila El Fénéri allait l’emporter. Les visiteuses relâchaient un peu la pression. Les tirs devenaient moins précis. Quelques erreurs défensives offraient des espaces aux beaunoises qui revenaient en partie au score. Trente-deux à vingt-six, les sanflorainesdécrochaient leur deuxième victoire en deux journées de championnat.

En ouverture du championnat d’Excellence féminine régionale poule ouest, les sanfloraines, en ce dimanche 24 septembre, recevaient Yssingeaux. La rencontre s’annonçait serrée. Aux premières escarmouches cantaliennes signées Marion Armandet, Lise Rouchez, Mylène Barrie ou encore Emmanuelle Seyt, les altiligériennes répondent avec efficacité et prennent l’avantage au score. Neuf à six. Un temps mort sanflorain tente de briser la dynamique des visiteuses qui regagnent néanmoins les vestiaires à la pause avec quatre buts d’avance. Quatorze à dix. La réussite est avec les cantaliennes à la reprise. Elles refont peu à peu leur retard et Mylène égalise au quart d’heure. Dix-huit à dix-huit. Clémence Labussière, dans le but sanflorain, finit de brider les tentatives adverses. Vingt-et-un à vingt-et-un. Vingt-deux à vingt-deux. Vingt-trois à vingt-trois.La dernière possession de balle est sanfloraine. Géraldine Chalier prend le tir et marque. Les quatre secondes de jeu restantes ne permettront pas aux visiteuses d’égaliser. Victoire Vingt-quatre à vingt-trois.

 

RÉSULTATS DES RENCONTRES DES 23 ET 24 SEPTEMBRE

CHAMPIONNATS DE FRANCE. Nationale 2 masculine, SFHB 33–40 Beaune Handball ; Nationale 3 féminine, SFHB 32–26 Beaune Handball ; Moins de 18 ans féminin, SFHB 27–28 ASUL Vaulx en Velin/Grand Lyon Métropole ; Moins de 18 ans masculin SFHB 26–27 Entente Loire Handball.

CHAMPIONNAT RÉGIONAL. Prénational féminin poule ouest, SFHB 28–21 Yzeure ; Prénational masculin poule ouest, SFHB 26–32 Vichy Val d’Allier ; Excellence féminine, SFHB 24–23 Yssingeaux ; Moins de 16 ans féminines, SFHB 18–22 Handball Clermont Auvergne Métropole 63. 

PROCHAINE RENCONTRE À DOMICILE

SAMEDI 30 SEPTEMBRE. COMPLEXE SPORTIF INTERCOMMUNAL. 20H45, Coupe de France Nationale féminine, SFHB – Handball Clermont Auvergne Métropole 63.